Visite du chef de l’État dans l’Est : Gilbert Kankonde parle des progrès dans la.lutte contre l’insécurité malgré.le regain des violences.

39

Dans une interview qu’il a accordée à TV5 Monde en marge de la visite du président de la République Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo, dans l’Est du pays, le vice premier ministre en charge de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières, Gilbert Kanonde Màlamba s’est dit confiant quant à l’avenir de son département confronté à plusieurs défis d’ordre sécuritaire, une situation qu’il déplore personnellement.

“Lorsque j’étais ici il y’a une année je revenait d’une mission dans le Kivu j’ai accompagné justement le président de la République, c’était son engagement de ramener la paix dans cette partie et les opérations militaires avaient été lancées dans la région de Béni et l’espace Grand Kivu. Ces opérations avaient obtenues des résultats assez satisfaisants, les activités avaient repris normalement dans cette partie de la République, aujourd’hui il y’a une sorte des rencart, ces genres d’opérations peut-être pas de combats comme on les a connues de grande échelle lorsque le président avait pris les choses à mains” a-t-il révélé.

Et de poursuivre,

“Plusieurs civils étaient tués cela est une réalité mais on a connu pire que ça, une sorte des guérillas, ces gens reviennent la nuit et choisissent peut-être des quartiers un peu éloignés où on localise nos forces armées et d’y essayer de frapper ils frappent ils font des victimes que nous déplorons. ils frappent pour démoraliser encore une fois et répandent la peur dans les esprits des gens”

Au sujet des dernières observations du Dr Mukwege imputant le chaos au Kivu au gouvernement, le patron de la sécurité n’est pas d’avis et essaye de recadrer le médecin.

“.Le Dr Mukwenge qui devait être un témoin privilégié il connaît, il s’est mesuré, il sait d’où nous venons et son action qui l’a valu cette reconnaissance internationale, il peut nous dire que les événements d’aujourd’hui on la même ampleur et se font de la même manière qu’on a connu avant ? S’est interrogé le VPM de l’intérieur.

Avant de charger le prix Nobel

” Il a été obligé de s’exiler ,tout simplement parce-que comme il l’est dit encore aujourd’hui sa sécurité était mis en en rude épreuve, il a dit connaître des menaces, nous même étant ministre de l’intérieur nous lui avions proposé de le sécuriser et ‘il a estimé que nos hommes n’étaient pas en mesure de le sécuriser parce-que nos troupes,
ceux qui forment militaires et police nationale’ étaient dans la rébellion qui ont été à l’époque mixés avec les forces loyalistes et que ces hommes peuvent à un moment lui faire du mal, qu’il a préféré être gardé par la force de la Monusco c’est son choix”

Pour Gilbert Kanonde, le médecin réparateur des femmes est libre de penser comme il a attend le mais la situation sur terrain est toute autre.

” _Je ne veux pas suivre le.Dr Mukwenge dans son verdict ,aujourd’hui nous parlons de la justice à travers toute la république ,on reconnaît au régime de Tshisekedi d’avoir rétabli plus au moins le rôle de la justice, il entreprend des réformes , en plus des mises en place, des nominations qui sont sur la bonne voie
tous les congolais savent que sur le plan de la justice, chaque jour les choses s’améliorent
Tout ne peut pas se faire en une seule journée Impossible”_ explique le vice premier ministre.

Dans ce même ordre d’idées, au sujet du Rapport Mapping, Gilbert Kankonde conseille de donner le.temps.au temps,

” __Le rapport Mapping pour quelle période s’interroge -t- il ? De répondre, le président Tshisekedi est au pouvoir ,il y’a une année ,nous répondons aux actes responsables de notre gouvernement ,nous faisons du chemin chaque jour ,nous démontrons que nous faisons un pas de plus
,notre ministre des droits humains était à Genève pour des dossiers justement des crimes qui ont été commis à travers le pays ,parmi ces crimes ,il y’a des auteurs qui sont connus et ceux qui ne sont pas connus et nous sommes sur des pistes de l’instauration de la justice transitionnelle parce-que ce sont des communautés nationales qui se sont affrontées ,ces affrontements ont laissé des traces indélébiles et aujourd’hui dans le cadre de la cohabitation, on cherche comment pousser les gens à effacer un peu le passé ,des pistes qui ont été expérimentés dans d’autres pays où des vilonces ont été connues.
Ces pistes là ,des échanges ont eu lieu avec les autorités congolaises et certaines organisations internationales et au niveau de notre gouvernement tout était validé ,au niveau des conseils des ministre et le ministre des droits humains est entrain de préparer ce travail et bientôt les solutions seront là”_
_
Encore une fois, Kankonde Màlamba se montre distant des propos du Dr Mukwege

” _Le.Dr Mukwenge revient sur ces épisodes historiques et il veut remettre la responsabilité sur le dos du gouvernement actuel or ces crimes ont été commis en 2014 et ces crimes ont été documentés dans son époque et les résolutions ont été préconisées en 2014 ,aujourd’hui on veut disposer cette loi d’amnistie et plusieurs fois ,on a connu des commissions des réconciliations ,il y’a eu un génocide au Rwanda comme voisin, le modèle.des tribunaux qui s’inspirent un peu des cultures locales et explorés comme voies des solutions pour réconcilier ces gens”
_
Pour ce qui est de l’ambassadeur du Rwanda, voici la.position officielle de la bouche du No 2 du gouvernement congolais

” _En ce qui concerne l’ambassadeur du Rwanda en RDC ,la population peut continuer sa démarche ,jusqu’à prouver que Vincent Karega est celui qui a commis des massacres ,notre pays reconnaît le droit. de manifester mais est ce que cela veut dire que l’accusé devient coupable? Notre pays depuis son existence a Connu des moments douloureux ,la période de 1960 avec tout ce qu’on a connu au Katanga, Kasaï ,tant d’affrontements avec des bilans douloureux ,nous n’avons pas d’endroits symboliques ou mémorial ou des dates mémoriales pour tel ou tel autre événement douloureux”_ fait il savoir rapporte Nancy Ekofo.

LGC RÉDACTION
Gauthier Mascotte Mukendi
+243990210011

Partager

Pas de commentaires