Vernissage du nouvel ouvrage de Freddy MULUMBA et KÄ MANA intitulé « l’Afrique et l’ordre néolibéral planétaire ».

L’ouvrage historique des deux savants congolais, Professeur Kä Mana et Freddy Mulumba Kabwayi, intitulé “l’Afrique et l’ordre néolibéral planétaire”, a été baptisé ce vendredi 2 août 2019 à Gombe centre des affaires, précisément à l’hôtel Béatrice ville de Kinshasa la capitale de la RDC.

Différentes personnalités du monde scientifique, politique, culturel, économique et journalistique ont pris part d’une manière active, il s’agit entre autres de Jean-Pierre Kambila, directeur de cabinet adjoint du président de la République honoraire Joseph Kabila, Prof Bongeli ancien ministre, Constant MUTAMBA, leader de la Nouvelle Génération pour l’Émergence du Congo, Corneille Mulumba co-fondateur de l’UDPS, Oscar Bakandowa journaliste professionnel et tant d’autres.

Cet ouvrage de 328 pages définit des perspectives et des orientations pour promouvoir un nouvel esprit citoyen dans l’imaginaire économique, politique et culturel congolais.

Dans son intervention, Freddy Mulumba, Directeur Général Adjoint de la Radio Télévision Nationale Congolaise, l’un des auteurs du livre, a insisté sur l’importance de redonner aux congolais leur dignité. Nous avons un pays extrêmement riche, avec des matières premières enviées par toute l’Afrique et le monde, dont la population est très pauvre fait savoir l’orateur qui invite les citoyens à la prise de conscience.
«Il faut que le Congo change et qu’un nouvel homme congolais naisse. Le Congo ne peut changer et le nouvel homme congolais ne peut naître que si nous sortons du contexte de domination que nous subissons face à l’ordre mondial néo libéral. Que nous entrons dans un nouvel ordre où les congolais croient en lui-même”, a-t-il insisté.

Pour sa part, le professeur Kä Mana, co-créateur de l’ouvrage, a quant à lui souligné que le Congo doit changer, et qu’un nouvel homme congolais naisse et se réorganise pour conquérir son propre destin afin de pouvoir regarder l’avenir avec optimisme.
« du souffle africain de la liberté pour briser les chaînes du néolibéralisme et leurs effets mortels sur nos peuples, il s’agit de poser de repères et d’ouvrir de nouvelles voies pour un changement des imaginaires et des pratiques sociales. On veut ainsi libérer les dynamiques de résilience, développer les énergies de créativité et promouvoir une nouvelle volonté de réussir le Congo comme terre d’espoir, avec une peuple qui ait confiance en lui et en son génie, dans tous les domaines au service de tout le continent africain”, a-t-il déclaré.


Madame Angel Makombo estime qu’il faut l’implication, non seulement du Chef de l’Etat, mais des bourgmestres, chefs des quartiers, chefs des rues, et de toute la population sous l’impulsion du gouvernement national, sans oublier les provinciaux, qui ont un rôle important à jouer.
Une initiative très appréciée par Corneille MULUMBA, porte-parole des pionniers de l’UDPS. Il pense qu’il faut passer à l’action en terme d’actes à poser.

“Je me réjouis de ces genres d’actions parce qu’ils écrivent parceque écrire, réfléchir permet de donner de la matière à ceux qui doivent décider. Notre pays a évolué positivement. Nous avons aujourd’hui un leadership que nous avons nous mêmes choisi, nous avons le code minier et un certain nombre d’atouts. Il faut passer à l’action en terme d’actes à poser”, a-t-il dit.

Cette conférence débat a permis à la crème intellectuelle congolaise à réfléchir sur un thème d’intérêt commun.

Robert Kalemba
Rédaction
+2439998419160

Partager

Pas de commentaires

Laisser une réponse