UPN : Pour assurer la mutation, le comite de gestion veut renforcer la qualité de la formation et de la professionnalisation au cours de l’année académique 2018-2019

Dans le souci d’assurer la mutation de cet établissement d’Enseignement supérieur et universitaire(ESU) vers le système éducatif de Licence-Master-Doctorat(LMD), cette institution veut trouver la solution a cette question a appris legrandcongo aupres du rectorat de l’UPN.

Selon la source, la vision du comité de gestion décrite par le recteur Pèlerin Kimwanga Nkeny se résume en trois verbes clés : « penser, transformer et réinventer l’UPN ».
A cet effet, l’UPN qui met sur le marché environ mille nouveaux produits chaque année académique, devra jouer son rôle essentiel dans la qualification de la main d’œuvre en contribuant à l’amélioration des ressources. Elle forme une relève de haut niveau laquelle est inventive, créative et imaginative en vue d’apporter des solutions originales aux problèmes, aux enjeux et aux défis actuels de la société.

Grâce aux connaissances, aux compétences et à l’habileté acquises que les entreprises, les établissements de santé et d’éducation, les organismes culturels, etc. tirent évidemment profit de nouveaux savoirs issus de l’activité universitaire.
Ces relations universités-milieu passent par des contrats de recherche, des projets en partenariat, des études d’impact, des expositions conjointes, de la vulgarisation scientifique, de la formation sur marché d’emploi, de l’accueil des stagiaires.
Pour le recteur, l’UPN ne doit pas être cet endroit où les étudiants acquièrent des savoirs sans impact dans la vie professionnelle. « Elle doit plutôt être un agent transformateur de la cité et de la vie sociale de ses habitants, un moteur de changement et un vecteur de progrès », a-t-il renchéri.
Vulgarisation de l’instruction académique 020 de l’ESU.

Par ailleurs, le comité de gestion réitère son engagement à vulgariser et à travailler dans le strict respect de l’instruction académique 020, portant directives pour l’année académique 2018-2019 publiée en octobre dernier par le ministre de l’ESU, Steve Mbikayi.
Cette instruction met l’accent sur l’Assurance-qualité et s’appuie sur la loi-cadre du 11 février 2014 qui fixe les fondamentaux relatifs à l’enseignement national en général et de l’ESU en particulier ainsi que d’autres documents dont la stratégie sectorielle de l’éducation et de la formation 2016-2025 qui définit la vision du gouvernement congolais en matière de l’éducation.
L’UPN dispose déjà d’une cellule d’Assurance-qualité et contrôle qualité qui a fait ses preuves au niveau national et local, indique le recteur qui souligne la nécessité de renforcer l’éducation environnementale, la formation au développement durable et aux changements climatiques, le partenariat interuniversitaire, l’adéquation entre la formation et l’emploi et l’enseignement à distance.
Créée en 1961 comme l’Institut supérieur pédagogique(IPN) et transformée en une Université pédagogique nationale(UPN) en 2005 par le décret présidentiel.

Redaction
0819439214

Partager

Pas de commentaires

Laisser une réponse