UNIKIN : déguerpir les étudiants des homes. Merphy Pongo pense que FATSHI est tombé dans le piège du FCC à travers Thomas Luwaka.

188

Point n’est besoin de rappeler que l’Université de Kinshasa est et a été toujours non seulement une colline inspirée mais aussi une bastion de de toutes les révolutions et révoltes connues à Kinshasa.
Toutes les grandes mobilisations contre le 3eme mandat de Joseph KABILA partaient toujours de l’UNIKIN.

De 2015 à 2018, l’Université de Kinshasa avait toujours répondu présent dans les manifestations chaudes de l’opposition pour réclamer non seulement le départ de Joseph KABILA mais aussi l’alternance démocratique.
Toutes les chances anti KABILA ( KABILA YEBELA ,MANDAT ESILI etc..) partaient toujours de l’UNIKIN.

En aucun jamais le régime de KABILA n’avait osé déguerpir les étudiants des homes, non seulement qu’une telle mesure allait être une bombe à retardement mais aussi sur le plan social ,c’était inacceptable.

Tenez , ,70% des étudiants qui résident les Homes sont dans la plupart de cas venus des provinces sans parents ,ni alliés voire un endroit où habitait.
Pour d’autres , les parents sont dans l’impossibilité de faire louer une maison à Kinshasa, mais grâce aux Homes,leurs enfants peuvent habiter ,vivre à un prix raisonnable.

Décision de Thomas LUHAKA : Une revenge du FCC sur les étudiants ?

Nul n’ignore le rôle combien important joué par l’UNIKIN dans les manifestations chaudes contre le 3eme mandat de Joseph KABILA ,
Bien que les services de renseignements de l’époque avaient investis le milieux universitaire, cela n’avait en rien affaibli les étudiants.
Le PPRD parti au pouvoir avait même recruté les membres de la coordination estudiantine, imposé des délégués facultaires,chefs de promotion, maires généraux des Homes, sans succès, l’UNIKIN n’a jamais cédé à cette supercherie.

Aujourd’hui, à travers son Membre, devenu Ministre de l’ESU grâce à la coalition avec Tshisekedi ,le FCC veut pousser le régime de TSHISEKEDI a engagé un bras de fer avec les étudiants conscient qu’une telle décision contribuerait à la baisse de popularité de cet ancien opposant devenu président de la république.

Le Président Félix TSHISEKEDI est appelé à ouvrir grandement ses yeux et ne pas se laisser prendre par le piège du FCC. Il doit immédiatement :
-Ordonner au Ministre Thomas LUHAKA de suspendre immédiatement sa décision sur le deguerpissement des étudiants ;
-Demander à Thomas LUHAKA de prendre une mesure portant suspension de toute fixation des frais académiques,
-Convoquer d’urgence une réunion tripartite : Gouvernement (Ministre de l’ESU) , Association des professeurs et Association des étudiants pour trouver un consensus,
-Ordonner le remplacement immédiat du Général Sylvano Kasongo qui a prouvé ses limites dans le maintien de l’ordre public,
-Ordonner l’ouverture des enquêtes sur ce qui s’est réellement passé et établir les responsabilités.

Au cas contraire ,si cette décision est maintenue ,les étudiants risquent de faire usage de la liberté de manifestation, qui d’ailleurs un droit que le peuple dispose contre l’État.
Monsieur le Président, vous êtes socialiste de naissance ,vous avez obligation d’écouter la base.

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires