*Théatralisation à la chambre basse du parlement : le Front Républicain des Centristes indigné, exige des élections sanctions fin décembre 2017.*

Ce parti politique est tellement préoccupé par la situation qui s’est déroulée à l’Assemblée Nationale où les députés de la Majorité ont dans leur logique obstruer l’initiative de contrôle parlementaire visant un des ministres de la majorité. C’est curieux qu’ils ont réagit de la manière qu’on devait s’y attendre malgré les convenances levées auparavant interdisant la mise en mal d’une motion de défiance par une incidencielle préparée par la MP. Les députés de cette plate forme aidés par Aubin Minaku, ont fait tout pour sécuriser les “frères du clan présidentiel au détriment de la vie des millions des Congolais.
Dans la situation actuelle d’illégalité et d’illégitimité, le Front Républicain des Centristes pensait qu’il serait prudent pour ces députés de pouvoir se racheter même pendant cette prolongation en vue de soigner leur image ternie pendant toute cette mandature. Ces députés démontrent clairement leur limite. Sur ce, le Front Républicain des Centristes fait remarquer au peuple Congolais qu’à ce rythme, la machine MP n’est pas prête à se laisser guider par l’intérêt général, d’où elle continue dans ses méthodes et actions anti-patriotique.

Ce Front dirigé par l’acteur politique Chérubin Okende interpelle le peuple Congolais que ces genres des comportements basés sur un angélisme obséquieux n’est que la conséquence d’un jeu politique sans référence aux principes républicains et aux valeurs démocratiques qui guident les démocraties.

Dans ce cirque, le Front Républicain des Centristes réaffirme au peuple Congolais que le *changement positif* tant souhaité ne pourra être palpable que lorsque le peuple sera placé au centre des tous les enjeux et actions politiques par les acteurs responsables de la crise actuelle. L’unique solution à ce jour reste la prise de conscience nationale manifeste du peuple, afin de débarrasser le pays de ce régime sans repères, éthiques et qui se distingue par le non-respect des engagements républicains, pour instaurer une nouvelle dynamique congolaise au plus tard le 31 décembre 2017 avec des Congolais soucieux de la vie de leurs compatriotes et de l’avenir de la République.
_Pour les Centristes, seul le peuple est au centre de la République,_ indique Ben K.

Michel André Mbala & E. EJIBA Muntambwe

Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires

Laisser une réponse