TELEMA MUANA Y’A MAPINGA encourage les élèves finalistes avant les épreuves d’Exétat 2019.

Cette structure qui regroupe les enfants des militaires et de la police milite pour le bien être des enfants des militaires et policiers question de redorer l’image ternie.
Interrogée par le site legrandcongo, Christella kiakuba Coordonnatrice principale fait savoir que les gens ont une autre appréhension des enfants des hommes en uniforme, on croit que ces enfants vivant dans les casernes n’étudient pas, ils sont délinquants, et mal instruits et éduqués. Ce qui est faux. La plupart étudient et se défendent très bien dans tous les domaines de la vie.

La coordinatrice de telema en République Démocratique du Congo, a encouragé les élèves finalistes qui presentent l’Exétat 2019 à obtenir plus de 70% , à se concentrer et à réussir à ces épreuves. je vous encourage à vous concentrer, à réussir haut la main ces épreuves qui marquent la fin de vos études secondaires“, a t-elle dit.

Elle les exhorte à faire honneur aux parents, aux proches qui les ont soutenu depuis le début et aussi faire honneur à eux-mêmes.

C’est depuis vendredi que cette ASBL a clôturé sa tournée. Cadre choisi le camps Colonel Kokolo. Elle a profité de cette tournée pour motiver, conscientiser, et encourager les finalistes des humanités.

Un seul message lancé durant la dite tournée < le diplôme d’état, une clef qui peut ouvrir plusieurs portes >. Cette ong citoyenne a également payé les frais de participation pour 2 orphelins jumeaux fils d’un militaire en difficulté.

Rappelons que la tournée a commencé au camp kabila (Mobutu) où 23 orphelins des policiers ont été soutenus avec une enveloppe qui couvre les frais de participation à l’exétat, mais également la même délégation est descendue au camp adjudant chef Lihau pour poser le même geste avant de visiter le camps Kokolo.

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires

Laisser une réponse