Sénat : le Bureau provisoire installé, la salle gronde et conteste la physionomie des deux benjamines. Qui trompe qui au Congo?

C’est une honte pour l’assistance à cette cérémonie solennelle d’ouverture de la session extraordinaire au Sénat de constater que les dates de naissance de deux Benjamines ne correspondent pas, et sont fausses surtout qu’elle ne reflètent pas la réalité physionomique gronde la salle qui ne se retrouve pas dans cette désignation fantaisiste.

En effet, lors de la cérémonie de présentation et installation du bureau provisoire du Sénat, l’assistance dans son ensemble a poussé des hurlements, et chichottements sans gêne, signe de désapprobation de l’âge de deux Benjamines présentées par le secrétaire général de cette chambre du parlement comme les cadettes de tous les élus des élus.

Même à l’oeil nu, aucune d’entre elle, peux avoir moins de 40 ans fait savoir les observateurs. Il serait mieux que la CENI vérifie l’âge exacte de ces deux Benjamines rétorque une autre dame qui crie au scandale, étonnée de l’âge trompe oeil de ces deux femmes sénatrices dont l’âge réel et prévisible peut aller au delà de 40 ans.

Ce bureau est composé du président le plus âgé des senateurs en la personne de Léon Mamboleo, 83 ans révolu, élu pour le compte de l’UNC dans la province du Sud-Kivu, assisté de deux jeunes sénatrices, José Marie Kamitatu de G7, sous prétexte âgée de 31 ans et de Mme Bakwamoyo, 30 ans, indépendante. Âge de chacune semble être un âge documenté pour des circonstances avérées. Ces deux Benjamines ont selon les observateurs dans la salle de plénière, un âge avancé, douteux, vu leur physionomie qui atteste que ces deux fausses cadettes ont trompé l’âge et cela ne pas une bonne attitude pour les dirigeants d’une haute, et grande institution telle que le Sénat.

C’est du mensonge et clientélisme qui risqueraient de pèser sur cette chambre haute du parlement où l’on a tripoté l’âge fait savoir un autre participant à la plénière qui pense à son avis que la mafia persiste, et cela est visible.

Cependant, ce bureau provisoire a pour mission, la validation des mandats des sénateurs nouvellement élus, la rédaction du règlement intérieur de la chambre haute du parlement ainsi que l’organisation de l’élection du bureau définitif.
Le Go de l’ouverture de la session extraordinaire de la 3ème législature de la 3ème République a été donné ce vendredi 05 Avril 2019 au Sénat où 81 Senateurs sur 108 qui composent cette chambre pour cette premiere session extraordinaire et inaugurale ont répondu. Il faut dire que le Senateur à vie n’a pas répondu au rendez vous.

Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires