SCPT : Megestion de Patrick Umba, le président de la République exhorté à nommer un autre dirigeant à la tête de l’entreprise.

Depuis sa transformation en Société commerciale des Postes et télécommunications, l’ex OCPT avait pour mission de contribuer efficacement au budget de l’État à travers la mobilisation des recettes publiques. _Malheureusement depuis un certain moment la société a été transformée en une boutique privée de certains individus qui se recrutent dans le cercle de l’ancien président et sénateur à vie Joseph KABILA, toutes les recettes générées par cette société entrent directement dans les poches de ces individus au détriment du trésor public_.
De Didier MUSETE à Patrick UMBA, les recettes de la SCPT se distribuent toujours entre copins et copines.

Aujourd’hui ,la société est presque par terre depuis la nomination de Patrick UMBA comme directeur général intérimaire.

En effet , à l’époque de guerre de dauphinat entre MATATA PONYO et AUBIN MINAKU plusieurs entreprises publiques ont été secoué par cette guerre fracticide, la SCPT n’a pas échappé à ce vent …Didier MUSETE un DG pro MINAKU a été immédiatement révoqué au profit de Patrick UMBA, un fervent Kabiliste pro MATATA.

Depuis sa nomination, Patrick UMBA a signé la descente en enfer de l’entreprise.

Un Directeur général qui n’a jamais foulé le sol de la SCPT, qui ne connaît même pas les réalités de l’entreprise. Une gestion très opaque de plusieurs contrats signés entre la SCPT et les opérateurs de télécommunications, ce qui fait qu’aujourd’hui la société est traînée devant la justice par plusieurs créanciers qui exigent des sommes exorbitantes pour non respect des clauses contractuelles.

La SCPT aujourd’hui connaît une crise sans précédent, des retraités qui ne reçoivent plus leur traitement comme convenu, des licenciements abusifs en cascade, plusieurs arriérés de salaire signalés… Des circonstances qui annoncent les couleurs d’une faillite imminente de la SCPT.

La Fibre optique, cette nouvelle technologie qui devrait contribuer efficacement au budget de l’État, malheureusement à cause d’une gestion chaotique et opaque, la fibre optique est une devenue une charge pour l’État ,car des contrats signés ne sont pas respectés à défaut mal gérés.

Chose très grave, le paiement des travailleurs à la SCPT se fait comme si c’était une ristourne : c’est-à-dire le DG décide que ce mois on va payer une certaine catégorie de travailleurs, le prochain ça sera le tour d’une autre catégorie de travailleurs ainsi de suite …Une situation qui atteste l’incapacité financière de la SCPT à répondre à ses obligations.

Étant un DG intérimaire, il est au-delà même du délai légal de l’intérim,
Étant nommé pour sauvegarder les intérêts économiques de KABILA à travers MATATA qui se voyait déjà dans la peau d’un Dauphin.
Il est temps que FÉLIX TSHISEKEDI remette de l’ordre dans cette société avant qu’elle ne soit à la base d’une grogne sociale.
L’audit indépendant de la gestion de Patrick UMBA devient une nécessité à présent à quelques jours de l’investiture du tout premier gouvernement sous l’ère TSHISEKEDI qui prône l’État de Droit et le peuple d’abord.

Puis un nouveau comité de gestion intègre composé essentiellement de fils maison ( comme cela été le cas à la SONAS) est l’unique moyen pour sauver ce bijoux national qui est entrain d’être détruit par les ennemis du peuple congolais.

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires

Laisser une réponse