Sacre du nouvel évêque du diocèse de Kabinda: Jean Charles Okoto empêché, reste de cœur avec le couple Adolphe Lumanu Mulenda Bwana Nsefu.

59

Jean Charles Okoto reconnaît l’implication du couple Lumanu dans la réussite de l’événement.

Consécration du nouvel évêque du diocèse de Kabinda, l’ambassadeur et élue du Sankuru Jean Charles Okoto Lolakombe empêché pour des raisons bien justifiées n’a pas manqué des mots justes pour saluer la présence du leader incontestable de l’espace Lomami, le professeur magnifique Adolphe Lumanu Mulenda Bwana Nsefu mais aussi de sa charmante épouse Verronique Lumanu “Solution” qui ont été au four et au moulin pour la réussite de cette fête pastorale qui a drainé toutes les personnalités des différents secteurs et domaines de la planète terre.

Jean Charles Okoto maîtrise bien la ville de Kabinda et ses environs.

L’élu du Sankuru et ancien Gouverneur de la Province du Kasaï-Oriental dans sa configuration avant la decentralisation Jean Charles Okoto Lolakombe est de cœur avec le peuple Kabindais, un coin qu’il connait bien après avoir installé son QG sur le lieu dans le seul but de chasser les rebelles qui tentaient à déstabiliser cette Région agricole et stratégique de la grande province. Pour la restauration de la paix, Jean Charles Okoto Lola avait tenu un grand meeting au stade Lumumba de Kabinda pour sensibiliser la population face aux rebelles soutenues par les ennemis de la République. C’était une réussite car les rebelles étaient repoussées et aucun de ses éléments n’a vu la ville de Kabinda.

Pourquoi Jean Charles Okoto Lolakombe devrait être au sacre de l’évêque Félicien Ntambwe ?

“Je me suis battu jadis au front avec l’appui du peuple Songyé pour restaurer la paix dans cette partie du pays”
Voilà pourquoi je devais à tout prix prendre part à cet événement planétaire, le sacre du nouvel évêque du diocèse de Kabinda.
C’était une occasion pour moi de réconforter ce peuple Songyé qui avait soutenu ma vision en tant que Gouverneur de Provence, et cela, dans le seul souci de stopper la progression des détracteurs rebelles annoncés à la porte de Kabinda en route pour Mbuji-mayi.

Pourquoi Jean Charles Okoto avait décidé d’installer son QG à Kabinda terre Héroïque ?

En effet, pendant que le territoire et district de Kabinda étaient agressés par des rebelles, j’étais dans l’obligation grâce au leadership de l’ancien Président de la République Démocratique du Congo Mzee Laurent Désiré Kabila d’abandonner à Mbuji-mayi chef lieu de la province du Kasaï Oriental, mon bureau climatisé pour porter la tenue militaire afin de me placer au premier plan au front avec les concours des FARDC les troubles Zimbabweennes et autres pour barrer la routes aux détracteurs rebelles déterminés à prendre Mbuji-mayi. Sur ce, je salue cèpendant, la mémoire de deux héros qui se sont battus avec moi dans la zone rouge COSOVO pour stopper nette les agresseurs déjà à la porte du territoire héroïque de Kabinda. Il s’agit de Fumu Mutamba chef traditionnel puissant Songyé et de l’ancien chef de district de Kabinda, le vaillant inoubliable Billy Nkongolo.

Comment la démocratie a trouvé sa place au cœur d’Afrique, Jean Charles Okoto satisfait de l’apport du Raîs JKk :

Je devais en principe prendre part au sacre du nouvel évêque du diocèse de Kabinda à côté de mes frères, sœurs, collègues et amis Adolphe Lumanu, Verronique Lumanu Tshimpaka, Sylvain Lubamba et autres ….tous natif du terroir de cette nouvelle province issue du dernier démembrement gage de la volonté politique du Rais Joseph Kabila Kabange, le sénateur à vie et autorité morale du Front Commun pour le Congo qui a milité personnellement pendant plusieurs années pour la mise en œuvre de la décentralisation au pays. Aujourd’hui, nous avons des institutions provinciales atravers le pays, notamment, les gouvernements provinciaux, des Assemblées Provinciales, des Cours et autres. Bref, la démocratie trouve sa place au cœur d’Afrique après la première passassion pacifique et civilisée en République Démocratique du Congo. Une passassion unique à son genre depuis l’époque coloniale. L’alternance est l’œuvre d’un dignes fils du pays Joseph Kabila Kabange président sortant. Ce dernier a sans pression, accepté avec élégance Démocratique de passer le flambeau de commandement â Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo président entrant. C’est ici l’occasion pour Jean Charles Okoto Lolakombe empêché à la cérémonie du sacre du nouvel évêque du diocèse de Kabinda de reconnaître l’apport de Joseph Kabila Kabange dans la reconstruction d’une nouvelle nation.

Nous étions bien représenté à cette cérémonie organisée à Kabinda ville fief de Verro lumanu Solution :

Toutefois, il est content de constater la présence representative des autres cadres du PPRD à cet événement. Nous étions bien représenté par Ferdinand Kambere, Célestin Mbuyu, Marcelin Cisambo, Dunia KILANGA. Ils ont tous réconforté le stratagème politique Adolphe Lumanu et son épouse Verronique Lumanu parrain de la manifestation organisée à Kabinda ville a fait savoir l’élu du Sankuru et natif de Nambelo.

Bientôt, Jean Charles Okoto va encourager Mgr Félicien Ntambwe :

Le député national et ancien PAD de la MIBA, Jean Charles Okoto Lolakombe promet de visiter la province de Lomami dans un avenir proche. C’est dans ce sens qu’il reçoit la semaine prochaine le nouvel évêque du diocèse de Kabinda dans un cadre familial, pour un geste d’encouragement.

Mon second monde :

Kabinda, c’est mon second monde a-t-il conclu tout en félicitant le Couple Adolphe Lumanu Mulenda Bwana Nsefu pour la qualité de cette célébration qui marque un élan nouveau après la mort de Mathieu Kanyama et Valentin Masengo. Bon vent à Félicien Ntambwe.

LGC RÉDACTION
Thierry KASONGO
+243990210011

Partager

Pas de commentaires