Restitution des assises AGOA 2019 [Autonomisation de la femme] : Dignité Humaine présente 17 lauréates formées en pâtisserie.

28
0
Partager

Ces 17 femmes brevetées proviennent des confessions religieuses de Kinshasa. Sélectionnées par la Dignité Humaine ASBL, elle ont suivi la formation en pâtisserie dans le cadre de l’autonomisation de la femme congolaise. Une cérémonie qui s’est déroulée dans les conditions requises en présence des plusieurs personnalités, dont notamment, la délégation de l’AGOA venue des États-Unis, la délégation des acteurs de la société civile du Nord et Sud Kivu, les responsables des confessions Religieuses et certains leaders des jeunes, tous autour du représentant de la ministre du genre, famille et enfant, y compris les jeunes cadets de l’ONG Dignité Humaine.

Une occasion pour la délégation qui a représenté la RDC aux assises de l’AGOA 2019, de procéder à la restitution de cet événement organisé loin de Kinshasa. Les partenaires de l’ECC du departement femmes et familles, la CENI, et le Consortium de réseaux des femmes congolaises,
n’ont pas manqué de féliciter l’initiative. La coordinatrice nationale de la Dignité Humaine a trouvé les mots justes pour dire mercie à l’AGOA et le département d’Etat Américain pour les avancées par apport à la réintégration progressive de la RDC. Elle a fait savoir que la RDC ne doit pas continuer à produire et que les autres pays voisins en soient exportateurs. J’estime que cette-fois ci, notre pays devra soumettre les producteurs à l’implantation des usines de transformations
où les matières premières devront être produites. Actuellement, l’Afrique produit mais n’en bénéficie pas a-t-elle dit devant l’assistance.

Dans son intervention, l’invitée de marque et Ambassadrice de la paix, Elodie Ntamnuzinda Wigulu, Membre de la plénière CENI -RDC a fait savoir devant l’assistance que la Centrale Electorale
avait deja pris l’engagement ferme pour accompagner les femmes et les jeunes dans ce processus qui permet aujourd’hui à la RDC d’être éligible à l’AGOA. Avec ce partenaire de taille, la mise en place des mécanismes facilitant l’autonomisation économique devra être un fait vivant et réel.
Cependant, insiste-t-elle, la CENI-RDC atravers les différentes thématiques continue jusque là à faciliter le contact entre partenaires nationaux et internationaux, réseaux, regroupements et plates-formes et jeunes. Tout ceci, selon elle, dans le seul objectif de Contribuer à l’ autonomisation effective des femmes congolaises. Avec la restitution qui venait d’avoir lieu, les échanges vont ses poursuivent avec les partenaires pour que la RDC soit totalement éligible à l’AGOA.

Aujourd’hui, je peux me permettre de dire que les résultats sont positives surtout que les partenaires de l’AGOA sont arrivés pour se rendre compte de l’implication de la femme congolaise dans le secteur de l’entrepreneuriat féminin a insisté Élodie Ntamuzinda. Après cette formation organisée en faveur de 17 femmes sur des matières essentielles liées à la pâtisserie, nous pouvons confirmer que ces femmes deviennent autonomes sur le plan économique et social. Elles maitrisent les notions du secteur et peuvent se prendre en charge et contribuer au développement de toute une nation.

Cette démarche réponde à la mission principale de la CENI qui avait dépêché une forte délégation aux USA pour permettre le rapprochement de proximité entre cette institution Electorale de la RDC, avec l’AGOA qui est une organisation de la Société civile et de droit Américain, afin que tous ces réseaux et regroupements des femmes puissent s’ouvrir au monde à travers cette grande structure.
Sur ce, je remercie de vive voix le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante Corneille Nangaa et toute son équipe pour leur implication qui produise des fruits juteux.

Pendant cette manifestation la Dignité Humaine a lancé officiellement le magazine THE LIGHT (lumière, mwinda, mwangaza). Créé le 18 mars dernier à Kinshasa. Ce magazine est une passerelle pour illuminer l’horizon de l’entrepreneuriat, et il doit influencer positivement les énergies productrices afin de contribuer activement à la création d’une classe moyenne en RDC. il veut contribuer aussi, dans la lutte contre le sous-emploi et la pauvreté récurrente. Djeff Pambi est le Directeur Général de cet outil communicationnel suivi de Tigana Ntikala son adjoint. Me Evelyne Mulemangab’o, Abbé Jean-Bosco Bahala, et Willy Manzambi apportent leur expertise, sous l’égide de Madame Élodie Ntamuzinda initiatrice de ce Magazine qui a pour siège avenue Boboliko numéro 4 bis commune de Kintambo, à Kinshasa. Électronique : thelightmagazine.org, info@thelightmagazine.org.

C’est dans une ambiance bon enfant avec des photos et un repas de famille que cette première session a pris fin, à la satisfaction des lauréates.

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager l'article/page

Pas de commentaires

Laisser une réponse