REDIC-AWFISHNET : l’entrepreneuriat pour une autonomisation. Patricia Maisha apporte un plus dans la mise en œuvre des ODD.

131

Lorsque les femmes participent au développement, les lignes bougent en faveur du développement tant réclamé par la population en situation particulièrement difficile.

C’est dans ce contexte que nous saluons l’apport remarquable constaté ce jour avec les femmes membres du Réseau pour le Développement Intégral du Congo REDIC-AWFISHNET qui ne cesse d’évoluer dans le secteur de l’entrepreneuriat féminin dans le souci de répondre aux attentes de la population vulnérable.

Cette structure qui abrite le Réseau Africain des Femmes Transformatrices et Commerçantes des Poissons “AWFISHNET” vient de mettre en place une unité de transformation des produits agroalimentaires.

Selon Patricia Maisha coordonnatrice de ce réseau, l’unité de transformation des produits agroalimentaires a une capacité de produire 3500 kg des produits traités par mois et répond aux normes de fumage, séchage et même l’emballage sous vide.

Les viandes , poissons, légumes et fruits sont transformés avec les combustibles organiques et emballés pour une conservation d’ une année .

Ces genres d’initiatives sont à encourager par le gouvernement appelé aussi à accompagner les femmes dans le cadre du processus AGOA RDC-USA. Cette fois-ci, les femmes sont déterminées à accompagner le président en exercice de l’Union Africaine et president de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo qui veut voir les femmes d’Afrique jouer son rôle dans le concert des nations en ce qui concerne l’autonomisation objective de la femme

LGC
Thierry Kasongo Muyumba
Contact Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires