*Réaction du Panel des Experts de la Société Civile au discours du Chef de l’État. “3 ème mandat pour Joseph Kabila”. Dieudonné MUSHAGALUSA invite le peuple de ne plus spéculer autour du mystère constitutionnel*

379

Candidature ou pas de Joseph Kabila
” il faut laisser le temps au temps a fait savoir Dieudonné MUSHAGALUSA qui s’inquiète des débats non fondés sur l’avenir politique du Chef de l’État qui tient au respect de la constitution.
Le Panel des Experts de la Société Civile estime dans sa déclaration faites en face de la presse nationale et internationale que le discours du chef de l’État sur l’État de la nation était précis.
D’où, le Panel des Experts de la Société Civile apprécie le contenu de ce discours du chef de l’État qui confirme de nouveau sa volonté d’offrir au peuple congolais des élections crédibles et apaisées. Ce discours répond aux attentes de la Société Civile qui mène un combat démocratique pour l’instauration de la démocratie. C’est ici MUSHAGALUSA veut la tenue des élections dans la concorde et la cohésion nationale.

Le Panel pense que personne n’a des leçons à donner à un pays souverain. Faut jamais jouer et violer l’intégrité de la souveraineté du pays. Et même les congolais de l’étranger et ceux vivant au Congo, personne ne peut accepter l’ingérence dans les affaires qui relèvent de notre souveraineté. Nous devons être respecter par d’autres pays rétorque le coordonnateur de cette structure.

Comme le Chef de l’État a confirmé la tenue des élections au 23 décembre 2018, nous espérons que ce discours conforte toute la population et même la société civile dans son ensemble.

Ces élections seront appuyées et financées par les congolais et le gouvernement congolais pour éviter toute ingérence extérieure mais aussi des leçons des certaines puissances qui tiennent à profiter de nos richesses.

Le Panel des Experts la Société Civile félicite et salue ce discours du chef de l’État. Nous demandons au peuple congolais de rester vigilant.

Pour la représentation du président en exercice Joseph Kabila aux prochaines échéances électorales pour la présidentielle 2018, Dieudonné MUSHAGALUSA pense qu’il faut éviter la spéculation à l’heure actuelle. il serait mieux d’attendre la période réservée jour le dépôt de candidature. S’il le chef de l’État dépose sa candidature, les juridictions compétentes nous dirons si c’est conforme conclu le Panel.

Thierry KASONGO
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires

Laisser une réponse