RDC-Un bon exemple en Afrique : une Académique Congolaise des Sciences lancée à Kinshasa. Freddy Mulumba satisfait.

14

Pour impacter dans le secteur de la recherche scientifique, la République Démocratique du Congo vient d’être dotée d’une Académie des Sciences dénommée Académie Congolaise des Sciences » (ACOS). Présent à cette cérémonie à l’hôtel Rotana situé à Gombe axe socimat, le directeur général adjoint de la Radio Télévision Nationale Congolaise et responsable du magazine Renaissance Africaine Freddy Mulumba a trouvé des mots pour féliciter l’initiative tout en promettant son attention soutenue à tout projet qui vise l’émergence du pays. Il estime que le Conseil Scientifique National devra appuyer l’Académie Congolaise des Sciences qui est appelée à soutenir la recherche scientifique, l’enseignement supérieur et universitaire, mieux l’enseignement dans son ensemble. Cette démarche concerne également la diffusion et la vulgarisation de la science, et ce, dans le respect de l’éthique et de l’intégrité scientifique», a ajouté Freddy Mulomba qui pense qu’il n’y a pas de développement sans la recherche et qu’il n’y a pas de développement sans les scientifiques.
L’Académie Congolaise des Sciences est un outil de développement sur lequel le pouvoir public peut désormais compter a-t-il dit à notre micro.

Une première dans l’histoire du pays de Patrice Emery Lumumba.

Une cérémonie riche qui a donné éclat à la vision du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo qui veut rénover les secteurs d’espoir a renchéri Freddy Mulumba qui se propose d’organiser des conférences débats sur ce sujet afin de réveiller la jeunesse et l’élite congolaise.

Plusieurs personnalités politiques et même des diplomates y compris des femmes et hommes des sciences ont salué l’initiative, un bon exemple en Afrique.

Précisons que le lancement officiel de cette structure scientifique a eu lieu le vendredi 26 mars 2021 à Kinshasa en présence des plusieurs personnalités venues du monde scientifique.

Dans son allocution, le professeur Jean-Jacques Muyembe a reconnu la volonté et la détermination des hommes des sciences de la République Démocratique du Congo, de se mettre autour d’une table pour réfléchir aux problèmes qui touchent la société congolaise.

Dans cette communication importante, Dr Muyembe a exhorté le pouvoir public à pouvoir soutenir ce projet par des moyens nécessaires pour son fonctionnement. l’Académique Congolaise des Sciences aussitôt lancée va contribuer à l’émergence du pays et cela revêt d’une importance capitale dans la vie de la société savante.

Ainsi, il a révélé que l’Académie Congolaise des Sciences est un outil de développement sur lequel le pouvoir public peut compter.

C’est dans cet optique qu’il a invité le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo à protéger cette Académie qui voit le jour durant son règne.

« Vous êtes le protecteur de l’Académie Congolaise des Sciences. Vous venez d’assister à sa naissance. Nous vous prions de la soutenir pour qu’elle grandisse au service de la nation, en travaillant dans l’honneur et la dignité avec d’autres académies dans le monde. L’Académie Congolaise des Sciences est un outil de développement sur lequel le pouvoir public peut compter, a-t-il souligné. Une satisfaction pour l’assurance qui promet de s’impliquer pour que l’Académique Congolaise des Sciences assure sa mission traditionnelle.

Le professeur Muyembe estime que la date du 26 mars 2021 restera à jamais dans l’histoire de la science en République Démocratique du Congo.

« Notre mission est patriotique. L’Académie Congolaise des Sciences est une société des savants dont nous sommes les élites. Elle est composée des hommes et femmes des sciences, des lettres et des arts. Nous sommes appelés à générer, dissimuler et conserver les connaissances. C’est pourquoi je vous invite, chers académiciens, à mettre votre connaissance, votre savoir et votre savoir-faire au service de notre pays pour son développement, tant sur le plan économique, technologique et social. », a déclaré le professeur Muyembe. Selon le virologue congolais, la richesse d’un pays ne se mesure pas par la richesse de son sol et sous-sol mais par la quantité et la qualité de sa matière grise.

Il s’observe malheureusement une forme de méfiance qui existerait entre l’homme politique congolais et les scientifiques.

D’après lui, le politique congolais considère les scientifiques comme un rêveur de chambre qui est déconnecté de la réalité sociale.

Il appelle ainsi les politiques et les scientifiques congolais à travailler ensemble pour faire face aux défis de la République Démocratique du Congo.

Pour sa part, le Représentant du Président du chef de l’État, son Directeur de cabinet adjoint, Eberande Kolongele a fait savoir que le président de la République Démocratique du Congo, Félix-Antoine Tshisekedi est très honoré d’être invité par les hommes des sciences, qui sont également considérés comme des immortels. Car dit-il, ces hommes véhiculent à travers les écritures, la pensée académique et scientifique d’un peuple pour qu’elle ne meurt jamais.

De son côté, le patron du secteur de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, Thomas Luhaka, tout en saluant la naissance de l’Académie Congolaise des Sciences prie les académiciens à œuvrer pour l’intérêt supérieur de la Nation. Selon lui, l’existence de cette Académie apparaît comme une boussole dans le cercle universitaire et scientifique congolais.

Et d’ajouter: « l’Académie Congolaise des Sciences doit jouer un rôle d’aide à la décision dans son secteur. J’appelle à cet effet le nouveau Premier ministre Sama Lukonde à soutenir les activités de cette Académie qui devrait, dorénavant, aider à la prise des décisions et d’élaboration des stratégies de développement du pays. ».

José Mpanda, ministre de la recherche scientifique a voulu voir l’Académie Congolaise des Sciences jouer son rôle de conseil scientifique national dans l’élaboration,
l’enrichissement et dans la proposition des solutions aux problèmes socio-économiques, environnementaux sanitaires et autres pour le bien-être de la population.

Constituée de huit membres effectifs tous hommes, l’Académie Congolaise des Sciences se veut un rassemblement des scientifiques de très haut niveau, reconnus sur le plan international dans leur domaine. Elle se fixe comme objectif de débattre des sujets scientifiques et des grandes questions des sociétés ; d’encourager la science en donnant la parole aux scientifiques, synthétiser les connaissances et distinguer les meilleurs chercheurs par des prix.

LGC
Thierry Kasongo Muyumba
Contact Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires