RDC : Règlement Intérieur de l’Assemblée Nationale, l’élu Fofo Konzi parle d’un instrument qui protège les intérêts de la population qui veut des sanctions positives

51
0
Partager

L’Assemblée nationale prend un tournant décisif pour la mise en place de son bureau définitif. Mercredi 6 mars, les députés nationaux ont approuvé, en plénière à la suite d’un débat houleux, les conclusions du rapport de la Commission spéciale chargée de l’élaboration du projet de Règlement intérieur. Cependant, la question pertinente de la portée de la motion de censure ou de défiance face à la motion incidentielle a divisé les intervenants. Même si la voie majoritaire s’est dégagée en faveur de la proposition de la Commission, il y a ceux qui ont estimé qu’il fallait conditionner l’usage de la motion de défiance ou de censure à l’épuisement de tous les autres moyens de contrôle. C’est le cas du député national Fofo Konzi, élu dans le Haut-Katanga qui estime qu’il est nécessaire de respecter la construction en cette matière. Pour le conseiller de Mova Sakani cet arsenal un instrument qui protège les intérêts de la population qui veut des sanctions positives.

Ce député du FCC pense que cet instrument contient des innovations importantes.

Il a fait savoir par ailleurs que l’objectif poursuivi par la Commission était notamment, comme Evariste Boshab président de la dite commission l’a dit, de passer à l’hiérarchisation des motions, la suppression de vote par procuration ou encore de la fixation de la plénière subséquente.

Des autres questions soulevées lors du débat général, l’on note entre autres, la problématique des frais d’installation, les indemnités de sortie, la Constitution des groupes parlementaires, la clarification du statut des assistants parlementaires, etc.

Auparavant, l’Assemblée plénière a été informée sur les 23 dossiers des députés nationaux qui ont renoncé à leur mandat à l’Assemblée nationale après l’expiration du délai de 8 jours imposé par la loi électorale. Jean-Claude Baende, Martin Fayulu, Vital Kamerhe, Richard Muyej, Nazem Nazem Mazembe, Jean-Claude Vuemba, Fifi Masuka, Edmond Banza, NembaNemba Léon Junior, etc., figurent parmi ceux qui n’ont pas opéré le choix de la représentation nationale.

Edungu René
Rédaction
+2439902100

Partager l'article/page

Pas de commentaires

Laisser une réponse