RDC : ONEEL donne le go de ses activités à travers le pays. Élodie Ntamuzinda s’exprime “fini alors l’époque des experts électoraux improvisés”.

73

C’est une cérémonie qui met fin aux polémiques autour du terme “Expert Électoral”. Tout est claire : le drapeau de l’ONEEL peut désormais flotter atravers la République Démocratique du Congo.

Le président de l‟Ordre National des Experts Électoraux (ONEEL), Nestor Maroyi a appelé le gouvernement congolais à appuyer les actions de cette structure afin de promouvoir la démocratie et la citoyenneté responsable, à l‟occasion de la sortie officielle de l‟ONEEL à l‟hôtel Béatrice dans la commune de la Gombe.

Selon Nestor Maroyi, l‟ONEEL a pour mission de protéger la profession d‟experts électoraux en RDC ainsi que d‟améliorer la qualité des pratiques et connaissances électorales au sein de la population, de la société civile, les partis et regroupements politiques, des candidats et de l‟organisme de gestion des élections. Pour lui, l‟ONEEL accompagne et assiste les regroupements politiques, les partis politiques et les candidats dans le dépôt des dossiers des candidatures lors des échéances électorales. Il assiste également les parties prenantes aux élections dans la planification des activités électorales et l‟organisation des campagnes électorales professionnelles et responsables, a-t-il encore dit, ajoutant qu‟il renforce aussi les capacité des ONG selon le cas en matière des formations, des opérations électorales, de la logistique et du développement des techniques innovantes susceptibles d‟améliorations des opérations électorales. Parlant de l‟historique des élections, le premier vice- président de l‟ONEEL, Fofana Mpoyo, a indiqué que de 1957 à nos jours, le pays a connu différentes élections. D‟après Fofana Mpoyo, de 1957 à 1959 les Belges ont organisé des élections afin d‟initier les Congolais à la gouvernance.

En mai 1960, avant l‟indépendance, les élections ont été organisées pour voter le premier Président de la République. Il a également souligné le referendum de 1965 qui a abouti au coup d‟Etat perpétré par le Colonel Joseph Mobutu ainsi que les pseudo élections (candidat unique) pendant les 32 ans de Mobutu et les élections post-conflit qui ont répondu aux standards internationaux. Sur le plan technique, a-t- il dit, il y a eu une amélioration. Toutefois le défi à relever est la transparence dans la publication des résultats.

Par ailleurs, le rapporteur adjoint de la Commission Électorale Nationale et Indépendante (CENI) et professeur à l‟École de Formation Électorale en Afrique Centrale (EFEAC), Onésime Kukatula, a invité les partis politiques ainsi que les candidats aux élections à se faire accompagner des experts électoraux pour avoir des résultats crédibles. «Je demande aux partis politiques d’envoyer leurs cadres à l’EFEAC qui organise des formations postuniversitaires de Master en gestion du cycle électoral axées sur plusieurs filières et spécialités électorales dont les premiers lauréats sont disponibles pour la sous-région afin de bien maitriser et planifier les élections à tous les niveaux », a poursuivi le Pr Onésime.

Il a relevé que c‟est la première promotion de l‟EFEAC qui a initié la création de l‟ONEEL, avant de les appeler à défendre les diplômes reçus ainsi que de faire valoir et protéger cette structure en vue d‟éviter l‟amateurisme sur les questions électorales.

Ainsi, Élodie Ntamuzinda femme actrice au développement et ancienne présidente de la société civile du Sud-Kivu présente à cette cérémonie inaugurale a fait savoir qu’avec une telle structure, ceux qui ne maîtrisent pas la matière Électorale vont arrêter de s’improviser Experts Électoraux.

Elle se demande comment Chaque citoyen s’appelle expert électoral en République Démocratique du Congo. Sur ce, elle encourage l’initiative qui arrive à temps. Il fallait mettre en place l’Ordre National des Experts Électoraux pour arrêter le théâtre constaté dans les réseaux sociaux et médias traditionnels ou chaque invité au débat se présente comme Expert Électoral.

Cette structure qui regorge des personnes formées peut nous épargner de cette situation.

Élodie Ntamuzinda Coordinatrice du Réseau des Femmes d’Afrique Francophone pour l’atteinte des ODD et membre de la plénière de la CENI souhaite voir les candidats, partis politiques, la population et Journalistes consulter les experts de cet ordre qui sont formés en la matière. Pour elle, le Feu recteur Abbé Appolinaire Malu Malu ancien président de la CENI avait déjà annoncé la création d’un Ordre National des Experts Électoraux en Afrique, et particulièrement en République Démocratique du Congo.

Les membres du bureau de la CENI ont tout donné pour que la paix revienne. Qui sont-ils ? Pour répondre à cette question l’ONEEL veut publier un livre en faveur des anciens membres de la Centrale Électorale. Une satisfaction pour madame Élodie Ntamuzinda qui estime que ce geste pourra ajouter un plus pour que la population puisse se rendre compte des sacrifices consentis par ces vaillants congolais sous l’égide de Corneille Nangaa.

LGC RÉDACTION
Thierry Kasongo
+243990210011

Partager

Pas de commentaires