RDC-Nouveau code minier : pour avoir privilégier les intérêts du pays, Albert YUMA et la Gécamines victimes d’une cabale dans un dossier monté de blanchiment d’argent. Dieudonné Mushagalusa.

320

DÉCLARATION :

Déclaration du panel des experts de la société civile dénonçant le complot ourdi contre la RDC à travers l’affaire de 200 millions d’euros à la gecamines.

Nous, délégués, responsable ; leaders et représentants des organisations et associations de la société civile regroupées au sein du panel des experts de la société civile, après avoir suivi regret dans les medias les informations autour du dossier de 200.000.000 d’euro à la Gécamines au motif, tantôt de blanchissement d’argent, tantôt de détournement, tantôt et tout autre qualificatif incitateur de et dans l’opinion.
Comme acteurs de la société civile, nous tenons à fixer l’opinion nationale, régionale et internationale sur ce qui suit :
I. La Gécamines est un poumon économique en tant que principal contributeur au budget de l’Etat Congolais mais aussi, l’une des entreprises rares au monde qui regorge des matières premières à la recherche de toutes les multinationales et investisseurs de toute catégorie. Dès lors, chaque congolais doit comprendre pourquoi, la Gécamines peut se retrouver dans les viseurs de ceux qui convoitent les richesses de notre pays et ceux qui travaillent pour la déstabilisation des institutions de la Rdc. Ainsi donc, toute situation susceptible d’attirer l’attention de l’opinion est une opportunité pour ceux cherchent toujours comment mettre économiquement à genoux notre pays. Ce qui est peut-être le cas pour ce dossier ce dossier qui fait couler beaucoup d’encre et de salive pour le moment.

II. Aussi est-il nécessaire de rappeler qu’avant la promulgation de l’actuel code minier, des documents furent publiés faisant état de bradage par la Gécamines des ressources à des entreprises mafieuses et que des fonds issus de ces transactions furent dilapidés. Ayant compris l’agenda caché derrière ces allégations, le chef de l’Etat à l’époque a pu maintenir le cap et a promulgué le texte de loi portant code minier.
Personne ne doit oublier la méfiance manifeste des grands groupes miniers qui s’en était suivi, une sorte de guerre froide fut lancée. Cette méfiance est donc consécutive à la souveraineté retrouvée par la RDC sur ses ressources. Par conséquent tous les artisans qui ont contribué pour ce nouveau code minier sont et restent dans les collimateurs des antirépublicain. C’est probablement le cas de l’actuel leadership de la Gécamines.

III. C’est avec regret que nous avons suivis quelques acteurs sociaux se mettre en exergues dans l’intoxication de l’opinion et l’acharnement contre certains de notre compatriote sans pour autant connaitre les tenants et les aboutissants de ce dossier. En conséquence, il s’en est suivi des manifestations et de déclaration à caractère tribal au risque de mettre en péril l’unité et la cohésion nationale. Ce comportement est à décrié par chacun de nous.
IV. De ce qui précède Le Panel des Experts de la Société Civile:
1. exhorte les acteurs socio politiques congolais à se ressaisir afin de privilégier les intérêts nationaux et à tourner le dos à des manipulations extérieurs fortement engagées à nuire la progression de la RDC vers son indépendance économique.
2. Aux partenaires extérieurs de la RDC, le Panel les invite à accompagner le peuple congolais dans ses efforts de reconstruction nationale, de la stabilisation de ses institutions et la promotion de la bonne gouvernance à travers la lutte contre la corruption et la défense des libertés publiques
3. Enfin, nous demandons au Chef de l’Etat de n’aménage aucun effort pour préserver les intérêts et la valeur de la Gécamines et penser au payement du Personnel qui risque broyer le noir pendant ces festivités de fin d’année et par ricochet, résoudre toutes les questions d’impayemment des salaires des agents et fonctionnaire de l’Etat.

Fait à Kinshasa, le 30 décembre 2019
L’équipe de coordination nationale

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires