RDC-Mise en place dans les entreprises publiques : Georges Kapiamba déplore les arrangements politiques et exhorte Fatshi à jouer à la sagesse.

26

Le président de l’association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) trouve louche les arrangements politiques pour se partager les entreprises publiques en République Démocratique du Congo.

Alors que les négociations sont très avancées au sein de la coalition au pouvoir en vue de la nomination des mandataires, Georges Kapiamba alerte sur les « risques et les dérives potentiels d’un quelconque arrangement politique ».

C’est dans ce contexte qu’il vient d’adresser une lettre ouverte aux responsables de la coalition FCC-CACH.

Dans sa correspondance, l’ACAJ se dit préoccuper par cette démarche qui ne tient pas compte d’autres composantes importantes notamment la société civile.

Pour Georges Kapiamba, les nominations sur fond de clientélisme politique, népotisme et la culture de gestion ambiante constituent la véritable gangrène.

« On confond souvent mandat public et politique. Sinon, comment comprendre que les sociétés publiques aient été bien gérées et réalisant des profits, sous l’époque coloniale ; alors que les mêmes sociétés ne le soient pas actuellement ? », se demande-t-il.
Cette organisation citoyenne regrette que cette méthode déjà utilisée notamment sous la transition 1+4 n’a pas permis aux « entreprises publiques ni d’être compétitives, ni encore moins de générer des ressources nécessaires au profit de l’Etat-propriétaire et/ou unique actionnaire
»

Il demande au président de la République de jouer à la sagesse pour sauver la République.

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires