RDC-Milieux urbain et périurbain : Félix Tshisekedi déclare la guerre à la pauvreté.

Les décideurs politiques se sont retrouvés ce mercredi dans la périphérie de la capitale pour une activité importante. La lutte contre la pauvreté est désormais lancée. Une satisfaction pour Bennat Musumba présidente d’une Association qui milite pour l’encadrement des femmes rurales.

Une déclaration de guerre ! Voilà, en un mot comme en mille, comment l’opinion peut qualifier le lancement du programme accéléré de lutte contre la pauvreté et les inégalités en RDC par le Président Félix Tshisekedi ce mercredi 16 octobre 2019 à Kinshasa au site touristique ex-Ma vallée à Mont-Ngafula.

« La pauvreté reste donc un phénomène de masse en RDC.

En dépit de l’absence d’une mise à jour récente de l’enquête nationale sur la pauvreté, celle-ci est évaluée à 63% en 2017, avec une incidence en milieu rural qui avoisine les 70%…La misère de notre peuple n’est pas une malédiction. Nous pouvons inverser la courbe de la pauvreté en transformant le potentiel de notre pays en richesse au service de tous », a-t-il dit dans son speech.

L’objectif de ce programme est de réduire la pauvreté et les inégalités sociales dans le pays à en croire le Chef de l’Etat comme il l’a confié avec précision : « ce programme vise à ce que 20 millions de congolais vivant dans le milieu rural et périurbain, dans les 145 territoires de la RDC quittent la pauvreté dans les 5 prochaines années… J’ai pris la ferme résolution de combattre ce paradoxe avec les moyens que peut générer notre pays et avec l’appui des amis de la République Démocratique du Congo.

Ma détermination est ferme, mais le succès ne sera au rendez-vous qu’avec l’implication de tous mes compatriotes, au-delà des clivages politiques. C’est pourquoi, je vais engager le pays dans des réformes de grande envergure partant de la refondation de l’Etat avec la justice comme épicentre jusqu’aux secteurs de la vie nationale.

La lutte contre les antivaleurs notamment la corruption, le détournement des deniers publics, la fraude fiscale, la contrebande, le tribalisme, sera acharnée. Tous les moyens seront mis en œuvre pour que toutes les recettes de l’Etat soient canalisées vers le Trésor public. Ceci nous donnera les moyens nécessaires pour enrayer ces inégalités et instaurer ainsi la justice sociale pour nos concitoyens. ».

Le programme accéléré de lutte contre la pauvreté et les inégalités est axé précisément, faut-il le rappeler, sur trois composantes. Primo, l’amélioration de l’accès des populations rurales et périurbaines aux infrastructures et services sociaux économiques de base ; secundo, la promotion des économies rurales et périurbaines.

Puis, enfin, le renforcement de capacités en gestion axée sur le résultat de développement au niveau national provincial et local.

« C’est pourquoi, je demanderai au gouvernement de ne ménager aucun effort pour explorer toutes les voies possibles susceptibles de nous donner les moyens de cette action salvatrice pour notre peuple », a dit le Président de la République qui reconnaît que ce programme va demander un financement ambitieux. Lancé ce mercredi, l’opinion attend désormais de voir l’impact de ce programme ecrit Danny Ngubaa.

Asbl Maisha Mzuri atravers sa présidente félicite le président de la République pour cette nouvelle vision qui valorise les femmes rurales.
Madame Bennat Musumba Kadindwe promet de s’impliquer pour booster ce programme qui nécessite l’apport de tout citoyen.

Thierry Kasvaleur Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires