RDC: malaise de F.Tshisekedi pendant son discours d’investiture

Le nouveau président congolais Félix Tshisekedi a été obligé d’interrompre son discours d’investiture, visiblement en raison d’un malaise, aujourd’hui au palais de la nation sous les yeux de son prédécesseur Joseph Kabila, des invités officiels et de sa base .

La chaîne d’État RTNC a interrompu la retranmission en direct de la cérémonie d’investiture marquant la première transition pacifique du pouvoir en RDC. “Ca ne va pas”, a déclaré Félix Tshisekedi, avant de s’arrêter.

La retransmission a repris au bout d’une dizaine de minutes avec le retour du nouveau président à la tribune, sous les cris de joie de ses supporteurs mêlés aux invités officiels. “Un célèbre président de notre pays avait dit en son temps: comprenez mon émotion”, a repris Félix Tshisekedi, allusion à la phrase du maréchal Mobutu annonçant la fin du parti unique et une relative ouverture démocratique le 24 avril 1990.

“La campagne que nous avons eu à mener” et “le travail de préparation” “ont eu raison de ma personne humaine”, a-t-il poursuivi. “Je m’en excuse auprès du président de la République et de nos distingués invités”, a-t-il lancé en direction de son prédécesseur, resté largement impassible derrière ses lunettes de soleil.

Avec cette transition pacifique la RDC devient un modèle au monde et surtout en Afrique où les présidents veulent s’éterniser au pouvoir.

Robert KALEMBA

Partager

Pas de commentaires

Laisser une réponse