RDC : le ravitaillement de la population en produits vivriers pendant les fêtes de fin d’année préoccupe le gouvernement TSHIBALA

28
0
Partager

Le ministre d’Etat en charge de l’Economie, Joseph Kapika s’est entretenu vendredi à Kinshasa avec les membres de la Fédération des entreprises du Congo (FEC), en vue d’échanger sur les possibilités de ravitailler la population congolaise en général et kinoise en particulier, en denrées de grandes consommation en cette période des festivités de fin d’année et de nouvel an, a appris samedi l’ACP du cabinet du ministre.

Cette rencontre, indique la source, a pour objectif de fixer le gouvernement sur les stocks disponibles des vivres, afin de permettre aux congolaises et aux congolais de bien festoyer. La réunion du ministre d’Etat en charge de l’Economie a consisté aussi à se rassurer des stocks de différents produits sollicités pendant les fêtes.

Elle était une occasion pour le ministre d’Etat d’inviter les opérateurs économiques à s’abstenir de mauvaises pratiques qui consistent à augmenter les prix des biens de consommation afin de gagner beaucoup des bénéfices d’une manière indue.
« Nous sommes réunis avec les membres de la FEC qui œuvrent dans le domaine de l’alimentation avec un seul souci, d’avoir des assurances pour qu’à l’occasion des fêtes de fin d’année qui coïncident avec les élections, qu’il n’y ait pas de rupture des stocks des produits alimentaires afin de permettre à la population kinoise de fêter sans problème », a déclaré M. Kapika.
Il a, en même temps informé les membres de la FEC que son ministère a diligenté des missions de surveillance sur le terrain, en vue d’évaluer les mesures de suspension des tous les contrôles à l’exception de celle avérés de fraude.
« Les fêtes ne sont pas une occasion pour tuer la population en cherchant à gagner beaucoup des bénéfices», a relevé le ministre d’Etat qui appelle aussi les détaillants à ne pas étaler les produits de consommation par terre, et ce pour protéger la population contre les maladies.

Le ministre d’Etat a annoncé, à cette même occasion, une mission d’inspection à travers les marchés pour une vérification de la qualité des produits mis à la disposition de la population.
M.Kimona Bononge, administrateur délégué de la FEC, a de son côté, rassuré le ministre d’Etat qu’il n’y a aucune inquiétude sur l’approvisionnement des marchés en produits de première nécessité dans la partie Ouest de la RDC.
« Pour la FEC, il y a suffisamment des stocks pour cette période de fin d’année.

Mais le vrai problème reste lié aux taxes qui frappent ces produits alimentaires », a soutenu M. Kimona qui relève quelques difficultés dans la compréhension de la décision suspendant les différents contrôles sauf celui en rapport avec la fiscalité effectué par la Direction générale des impôts (DGI) au premier degré et non d’autres régies financières.
Toutefois, il a fait remarquer que les choses sont rentrées à la normale après l’intervention du directeur de cabinet du Premier-ministre Tshibala Nzhenze.

Thierry Kasongo
Rédaction
0990210011

Partager l'article/page

Pas de commentaires

Laisser une réponse