RDC : le Panel des Experts de la société civile ” recadre l’ACAJ qui exige une enquête sur les biens privés de Joseph Kabila “.

Dans un point de presse, le Panel des Experts de la société civile invite Georges Kapiamba à la sagesse pour permettre au pays d’avancer.

Cette structure qui se préoccupe de la paix, la bonne gouvernance et la cohésion nationale atravers le pays confirme que le Président de la République honoraire Joseph KABILA avait déposé en bonne et due forme la déclaration de son patrimoine conformément à la constitution. Dire qu’il faut exiger l’audit où une enquête autour de son patrimoine, le Panel des experts de la société civile estime que l’auteur veut nous amener dans la case de la théâtralisation politique et le sabotage de l’alternance au sommet de l’État.

En effet, c’est avec beaucoup d’attention que le panel suit les agitations et les acharnements sur les acteurs de l’alternance politique en RDC et alerte l’opinion tant nationale qu’internationale sur les menaces qui pèsent sur cette alternance.
Au lendemain du 24 janvier 2019, date historique de la première passation civilisée et pacifique du pouvoir en RDC entre un président sortant fin mandat et un président élu entrant le peuple est étonné de suivre ce spectacle honteux offert part un acteur de la société civile.

Et pourtant, le monde entier a salué le geste posé par les dirigeants congolais. Une fierté le peuple congolais qui montre aux yeux des partenaires sa volonté d’organiser des élections dignes.

Ce processus pour la stabilisation et la pacification du pays devra se poursuivre pour permettre le développement et l’émergence de la RDC. C’est dans ce cadre que des appels ont été lancés pour qu’ensemble en tant que nation nous puissions nous approprier les dividendes politiques de cette date et œuvrer pour la consolidation de la démocratie, chèrement acquise.

A ces jours où les institutions de la République issues de ce processus s’installent progressivement de manière à permettre à leurs animateurs de répondre aux préoccupations majeures de la population, l’on constate malheureusement une montée en puissance des discours tendant à fragiliser, mieux à briser cet élan par certains acteurs politiques et sociaux.

C’est notamment le cas du ciblage par une certaine opinion contre le chef de l’état honoraire, qui, pourtant a accompli toutes ses obligations constitutionnelles en cédant son fauteuil à son successeur, et plus tard en déposant la déclaration de son patrimoine depuis le mois de février 2019 auprès de l’institution compétente, à savoir la Cour Constitutionnelle.

C’est une occasion pour le Panel de faire un appel solennel à tous les acteurs étatiques et non étatiques de contribuer à la sauvegarde de la paix et de la stabilité de toutes nos institutions et de leurs animateurs.
Cet appel s’inscrit dans la logique d’interpellation et de conscientisation en ce qui concerne nos prises de position qui doivent se fonder sur des faits vérifiables, objectifs et utiles à l’intérêt de la nation.

C’est également notre obligation de redevabilité par rapport aux fonds que nous mobilisons aussi auprès de nos partenaires financiers pour justifier que nous devons aussi prêcher par l’exemple.

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires