RDC : « L’ASADHO accuse Ernest KABILA ILUNGA de violer impunément les droits des travailleurs de la RTNC »

35
0
Partager

L’Association Africaine de défense des Droits de l’Homme, ASADHO en sigle, est très préoccupée par les atteintes aux droits fondamentaux reconnus aux particuliers par le Directeur Général de la Radiodiffusion et Télévision Nationale Congolaise(RTNC),Monsieur Ernest KABILA ILUNGA.
Depuis plusieurs années, la RTNC utilise l’expertise de plusieurs congolaises et congolais sous le format de stage pratique de deux ou trois mois non renouvelables sans contrepartie conséquente en violation de la Constitution et des lois de la République.

Les documents en notre possession indiquent que la RTNC a renouvelé plusieurs fois ce stage pratique pour plus de 300 journalistes, sur une période allant d’un an à dix ans, en profitant ainsi gratuitement des services (journal, émissions, documentaires, reportages…) réalisés par ces congolaises et congolais.
Après avoir abusé et profité de ses victimes, Monsieur Ernest KABILA ILUNGA les a mises à la porte sans aucune compensation. UN PROBLÈME QUI CONCERNE AUSSI CEUX DE MBUJIMAYI.

L’ASADHO condamne cette pratique qui est récurrente au sein de la RTNC et qui consacre l’exploitation des congolais par d’autres congolais.
L’attitude de Monsieur Ernest KABILA ILUNGA de refuser tout dialogue avec ces journalistes donne l’impression qu’il se considère au-dessus des lois de la République, en violation de la Constitution qui établit l’égalité de tous devant la loi.
Monsieur Ernest KABILA ILUNGA viole les droits fondamentaux des congolais au vu de toutes les autorités publiques mais aucune d’elles n’agit pour le contraindre au respect des droits fondamentaux reconnus aux particuliers.
Face à ce qui précède, l’ASADHO recommande : Au Président de la République de :
– Intervenir en faveur de ces journalistes au regard de son engagement pour respecter et faire respecter les droits de l’Homme ;
– Suspendre Monsieur Ernest KABILA ILUNGA de ses fonctions pour atteinte aux droits fondamentaux ;
Au Ministre des médias de :
– Prendre des mesures urgentes pour que ces journalistes reprennent leur travail ou qu’ils soient dédommagés pour toutes les années de travail passées au sein de la RTNC
A Monsieur Ernest KABILA ILUNGA de :

– S’abstenir de toute menace ou intimidation à l’égard de ces journalistes qui ne font que défendre leurs droits fondamentaux.

Rédaction
+243990210011

Partager l'article/page

Pas de commentaires

Laisser une réponse