RDC : La Dynamique des femmes de la Société Civile interpelle les politiciens qui placent au premier plan la conquête du leadership, oubliant l’intérêt du peuple ?

29
0
Partager

Nous femmes de la République Démocratique du Congo, réunies au sein des organisations et plateformes de la Dynamique des Femmes de la Société Civile congolaise avons espéré et continuons à croire que l’alternance au pouvoir dans notre pays, traduite par la passation civilisée et surtout pacifique du pouvoir entre le Président sortant et Celui entrant, ne devrait pas être source de suspens ni de pauvreté mais plutôt de bonheur et surtout de l’espérance d’un Congo fort, uni, stable et émergeant.

Il est important, donc pour nous, de rappeler aux acteurs politiques, toute tendance confondue, que les exemples des autres pays lorsqu’il est question d’intérêt général, est un témoignage vivant et éloquent qui pourrait inspirer et orienter leurs comportements et attitudes à la place publique ;
Nous femmes, faisant parfaite lecture de la situation politique ambiante et incertaine que traverse notre beau et grand pays :
Fustigeons et condamnons, la tendance des acteurs politiques de mettre au premier plan la conquête du leadership et la primauté des intérêts partisans en lieu et place de l’urgence de la formation du gouvernement pour continuer la mise en place des institutions efficaces dans le but de booster le développement du pays et répondre aux attentes de la population qui croupi dans la misère.

Regrettons avec l’arme aux yeux, que les questions liées au quotidien du congolais ainsi que celles liées aux enjeux économiques sous régionaux, régionaux et internationaux et tant bien d’autres questions qui marquent les pas.

Interpellons par ailleurs, qu’au-delà de la résurgence de l’insécurité et la multiplicité des bandes et groupes armés sur certains coins de l’étendue nationale d’une part, et d’ autre part la maladie à virus EBOLA beaucoup plus que préoccupante au regard du nombre des décès enregistrés, les cas de contamination signalés en plus de l’expansion de la maladie dans certaines zones à taux élevé de flux de transport et voyage ;la situation perdure et ne permet pas du tout l’exploitation paisible, rationnelle ni efficace de nos matières premières pourtant trop convoitées par nos voisins et d’autres multinationales afin d’en espérer un jour, une juste et équitable rétribution pour la pleine jouissance de ces richesses par l’ensemble de la population congolaise ;
Rappelons que la mission principale de la classe politique se résume dans protection de la population civile sur tous les plans.

De ce qui précède : Nous dynamique de la société civile congolaise
En appelons au travail d’ensemble et d’une manière harmonieuse aux responsables du Front commun du Congo et du Cap pour le Changement, artisans de la passation pacifique du pouvoir à l’issue des élections du 30 Décembre dernier afin de passer au développement et à la relance économique de notre pays en le dotant d’un gouvernement déterminé à améliorer le social du congolais et son image au delà des frontières ;
Invitons les acteurs politiques à plus de retenue et au travail en collège afin de promouvoir l’intérêt national tout en cultivant l’esprit d’éthique dans leurs différentes déclarations et prises de parole ; question de protéger nos mœurs et servir de modèle pour les générations futures ;
Appelons les acteurs politiques toute tendance confondue au pardon et à l’harmonie et bien plus, échanger autour d’une table car le dialogue demeure l’arme des sages ;
Demandons à ces derniers, de militer pour la promotion de l’égalité des sexes en sauvegardant tout d’abord les acquis de la participation de la femme à la gestion de la chose publique et s’évertuer ensuite à l’équilibre politique des femmes ayant bénéficié d’une promotion quelconque dans les différents aspects de la vie en RDC.

Enfin, rappelons à toutes les composantes : majorité, opposition et societé civile de ne pas hypothéquer les fruits de cette alternance que tout le monde voudrait voir être le coup de pouce vers un développement durable aux indicateurs palpables classant notre pays parmi ceux qui doivent figurer sur la liste des pays émergeant au monde.

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager l'article/page

Pas de commentaires