RDC : la Cour Constitutionnelle inféodée au FCC. Elle invalide les élus de Lamuka sans raison ni preuve dixit Jean Claude Vuemba qui dénonce le plan kabilien.

Ce député crie à la concrétisation du blocage, le plan de la Kabilie se matérialise pour saboter l’esprit de la démocratie.

Consterné par les invalidations en cascade des députés nationaux provisoirement élus à l’assemblée nationale sur la liste des partis membres de la plate forme politique Lamuka, le président du Mouvement du Peuple Congolais pour la République (MPCR), Jean Claude Vuemba fustige la concrétisation du plan du blocage du pays voulu par Joseph Kabila.

Cependant, «La cour constitutionnelle vient juste de parachever l’oeuvre de Kabila de bloquer le pays», déclare Jean Claude Vuemba.

Le député provincial de Kasangulu demande au chef de l’État Félix Tshisekedi à construire son propre chemin, ne pas respecté le schéma lui laisser par son prédécesseur Kabila désavoué par la communauté internationale.

«Le président Félix-Antoine Tshisekedi doit commencer par dissoudre la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) arrivée fin mandat et la Cour Constitutionnelle, pour déboulonner tous les plans machiavéliques de la Kabilie», estime Vuemba.

Remise en cause de la configuration actuelle de Lamuka

L’un des leaders du regroupement politique de Moïse Katumbi, Ensemble pour le changement, Jean Claude Vuemba sollicite que la participation aux réunions de Lamuka soient élargies aux présidents des partis politiques qui la composent.

«les 7 leaders de Lamuka doivent savoir qu’ils ne sont les seuls à décider pour l’avenir de toute l’opposition. Ils doivent savoir qu’ils existent aussi des grandes personnalités et des partis qui la constituent. Nous tous devrons être associés», soutient le président du MPCR.

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires