RDC-Janvier, “Impôt Professionnel sur la Rémunération” (IPR), le gouvernement mobilise près de 18 milliards FC. Une fierté pour Yolande Ebongo.

133

C’est une satisfaction pour la patronne du Ministère de Fonction publique Yolande Ebongo qui parle d’un bon élan pour son ministère.

Au cours d’une conférence de presse tenue à Kinshasa lundi, elle révèle avec sourire aux lèvres que l’application de l’Impôt Professionnel sur la Rémunération a permis au gouvernement de la République Démocratique du Congo de mobiliser 18 milliards des Francs congolais (10721828, 37 USD) pour le seul mois de janvier 2020. S’agissant de la loi des finances 2020, Yolande Ebongo indique que l’application de l’IPR est inscrite selon la tranche barémique de tout fonctionnaire de l’Etat. Cela permet cependant, de mobiliser les ressources pour améliorer les conditions de vie des populations et le pouvoir d’achat. « L’impôt est fixé à 3% pour la tranche des revenus de 0 à 1 944 000 Francs congolais ; 15% de 1 944 000 à 21 600 000 Francs congolais ; 30% de 21 600 001 Francs congolais à 43 200 000 Francs ; 40% pour le surplus », a-t-elle dit

L’IPR selon la Ministre de la fonction publique est prélevé sur les salaires des fonctionnaires et agents congolais depuis le mois dernier. Pour Mme Yolande Ebongo, en prélevant cet impôt, le gouvernement ne fait qu’appliquer les textes des lois qui ont été votés au Parlement et promulgués par le président de la République.

Avec un ton rassurant, elle a recommandé aux agents et fonctionnaires de l’Etat de s’impliquer pour la mobilisation des recettes à travers le paiement de l’impôt. C’est de cette manière qu’on peut faciliter le gouvernement Sylvestre Ilunga Ilunkamba d’améliorer les conditions sociales des employeurs qui ont besoin de voir leur salaire augmenté a-t-elle fait savoir..

Tout en reconnaissant les efforts qui ont été fournis pour contenir les remous survenus dans le camp des syndicalistes, la patronne de l’administration publique se félicite du travail abattu pour faire comprendre aux agents et fonctionnaires, le bien fondé de la mise en œuvre de cette pratique instaurée par le gouvernement Sylvestre Ilunga Ilunkamba. Étant donné que, le Chef de l’Etat tient à l’amélioration des conditions de vie des agents et fonctionnaires de l’État, il est très necessaire d’appliquer la loi et suivre les recommandations du Gouvernement.

La ministre est satisfaite du rapport final des travaux de l’atelier résidentiel de Bibwa sur l’application de l’IPR et l’évaluation des engagements sociaux Gouvernement- ban syndical, l’Intersyndicale de l’Administration Publique-INAP, le Syndicat National des Medecins-SYNAMED et le SYMECO.

Pour elle, les travaux de Bibwa ont été bénéfique pour les parties prenantes surtout que depuis le mois de janvier, chaque agent accorde la retenue à la source de 15% de l’IPR pour contribuer au budget de l’État. Un signal fort pour les agents et fonctionnaires qui donnent un exemple à suivre a-t-elle insisté, en exhortant les autres à suivre un tel exemple.

Dans sa communication, Yolande Ebongo a fait savoir aux professionnels des médias qu’il est plus qu’important de mobiliser toute la population au tour de cette démarche combien importante qui vise rien que l’amélioration du traitement des agents et fonctionnaires de l’Etat. Son ministère a-t-elle insisté va travailler à distribuer équitablement les dividendes de cet impôt.

La ministre de la fonction publique promet l’organisation d’un atelier sur la politique salariale, la mise en retraite d’au moins 17 000 fonctionnaires, le rajeunissement des cadres de l’administration et les mécanismes à mettre en place pour démanteler des réseaux des fictifs et maîtriser les effectifs des agents de l’Etat.

Avec ce premier pas, retenez chers partenaires Journalistes que c’est un message fort lancé par la fonction publique. Désormais, le secteur de la Fonction Publique est devenu un service d’Assiette.

Elle ajoute qu’aucune des parties prenantes est agitée, ni du côté du gouvernement, ni de l’intersyndicale de l’administration publique.

Elle est déterminée pour ce faire, à poursuivre cet exercice combien citoyen. Chaque Congolais est appelé à payer l’impot. C’est un droit mais aussi une exigence pour chaque travailleur. Elle révèle cependant, que la retenue effective de 15% à titre de l’IPR sur les rémunérations de tous les fonctionnaires et agents de l’Etat a débuté atrevers tous les secteurs sans pression ni contrainte.

Toute fois, la Ministre de la fonction publique a fait savoir à la presse qu’au delà des réformes envisagées, il y’a la question cruciale sur la mise sur pied par la Fonction Publique de la Commission Mixte devant statuer sur le volet administratif des désidératas des agents, fonctionnaires et médecins.

Avec un ton ferme, elle rassure avec la main sur le cœur que le paiement à l’Huissier du complément de 65%, sera effectif dès le second trimestre de l’année conformément au Protocole d’Accord INAP-Gouvernement de 2018, pour atteindre USD 150 en décembre 2020.

Pour marquer ce travail d’un caché spécial, elle a annoncé, la revue annuelle dans un proche délai.

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires