RDC HISTOIRE : 6 juin 1963, sortie du Manifeste pour la révolution populaire de Mulele et Bengila.

Ce jour-là, soit 2 ans après l’assassinat de Patrice-Emery Lumumba et après que Pierre Mulele et Bengila soient rentrés de la Chine, ils écrivent un manifeste afin d’éveiller la conscience de tous les partisans de Lumumba qui semblaient céder face à l’évidence des choses.

“Vive le marxisme-léninisme ! Vive la guerre populaire !” telle était l’en-tête de leur Manifeste qui était sorti sous forme de tract et qui annonçait l’insurrection qu’ils s’apprêtaient à déclencher. Un mois après, en juillet 1963, Pierre Mulele (accompagné de ses 4 compagnons Bengila, Mitudidi, Mukwidi et Mukulubundu) s’installait dans son Kwilu natal pour concrétiser son projet : commencer une insurrection populaire pour sortir le peuple de la misère et allumer la flamme de la révolution sur base des enseignements reçus en Chine.

Pierre Mulele alluma le foyer d’une des rébellions les plus sanglantes qu’ait connu la RD Congo avec, bien entendu, la participation d’enfants-soldats.

Le nom de Pierre Mulele est lié à la disparition de certains officiers (dont les major Vangu et Yossa et le lieutenant-colonel Ebeya).

Et c’est à juste titre qu’il avait été considéré comme l’homme le plus haï de la communauté nationale, l’ennemi public numéro un à la fin des années 60, période au cours de laquelle la seule évocation de son nom entraînait des poursuites judiciaires pour celui qui osait le prononcer.

Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires