RDC : Finalisation du processus de ratification du Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires, ICAN et CRISPAL-Af sollicitent l’accompagnement de la CENCO.

47

Une Délégation mixte de la Campagne Internationale pour l’Abolition des Armes Nucléaires, ICAN, en sigle, et de l’ONG CRISPAL-Afrique, a été conduite ce lundi 17 février 2020 auprès du Secrétaire Général de la la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO) par l’hon Alain LUBAMBA WA LUBAMBA.

La rencontre avec le Secrétaire Général de la CENCO a consisté à obtenir l’accompagnement de l’église Catholique dans le cadre du plaidoyer auprès du Gouvernement afin qu’il finalise le processus de ratification du Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires signé en septembre 2017 à New-York, en marge de la 72ème Assemblée Générale des Nations Unies par le Ministre des Affaires Étrangères de la République Démocratique du Congo.

Lors de la visite historique du Saint-Père, le Pape François JORGE MARIO BERGOGLIO en décembre 2019 à Hiroshima et à Nagasaki au Japon, il a dénoncé le caractère immoral de l’utilisation et de la possession des armes nucléaires et il a appelé tous les citoyens du monde à soutenir le Traité sur l’Interdiction des Armes Nucléaires.

Selon l’Hon. Alain LUBAMBA WA LUBAMBA
Président de la FAL & Point focal de ICAN/Génève, la ratification de ce Traité par la République Démocratique du Congo, un pays qui regorge un gisement important d’uranium, matière première pour fabrication des armes nucléaires, sera un signal fort en ce qui concerne sa participation à la sécurité internationale parce que les conséquences environnementales et humaines qui entraîneraient une détérioration résultant d’un usage accidentel d’un usage volontaire ou d’un acte terroriste seront incalculables.

Sachant que notre pays avait opté en ce qui concerne son uranium et son réacteur nucléaire pour des fins civiles et non militaires, notamment la production de l’électricité, la recherche scientifique…, il nous revient de jouer un rôle important et responsable dans la vie internationale au regard, d’une part, des enjeux liés à la paix et la sécurité internationale menacée par la détention d’armes nucléaires et, d’autre part, à notre position géostratégique avec des matières premières stratégiques que renferme notre sous-sol.

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires