RDC-État d’urgence : les précisions sur le Covid-19 et ses conséquences. Dr Gaspard Mutumikina Expert en santé publique.

50

La maladie ou l’infection à coronavirus 2019 (Covid-19) est une maladie respiratoire qui peut se propager facilement et rapidement d’une personne malade à une personne saine.
Le virus Covid-19 est un nouveau Coronavirus qui a été identifié pour la première fois à Wuhan, en Chine.

Généralités et historique
Apparue en Chine fin 2019, la maladie Covid est causée par le SARS-Cov-2, un virus de la famille de Coronavirus. Le terme « Coronavirus » vient du latin :
Corona : couronne
Virus : virus
Littéralement, virus à couronne parce que l’apparence des virions au microscope électronique ressemble à une frange de grandes protubérances entourant l’enveloppe comme une couronne.
Les premières victimes du Covid-19 sont des patients revenus du marché de Wuhan et qui ont présenté un tableau clinique allant d’un rhume banal aux infections respiratoires graves causant même une détresse respiratoire aigue.

Dans l’histoire, nous retiendrons que nous sommes à la troisième épidémie (pandémie) mortelle de Coronavirus. Les deux premières étant :
1. Le SRAS-Cov (2001 -2003)
C’est une maladie qui est toujours partie de Chine et qui a fait plus de 8000 victimes dans 30 pays différents. De ces plus de 8000 cas détectés, il y a eu 774 décès ; soit
un taux de mortalité de plus ou moins 10% 2. Le MERS-Cov (2012 – 2013)
La maladie a apparu au Moyen Orient (en Arabie Saoudite). Il y avait 1589 cas dans 26 pays dont 567 décès; soit un taux de mortalité de 30%. C’est l’épidémie (la pandémie) la plus meurtrière de l’histoire.
3. La pandémie actuelle, Covid-19.

Le SARS-Cov-2 apparu en Chine en décembre 2019. Les premiers cas ont été détectés au marché local de Wuhan dans la province de HUBEI.
Sur le plan virologique, le SARS-Cov-2 est proche de SRAS-Cov. Ce sont deux virus du même groupe. Pour les différencier, on a ajouté 2 au SARS-Cov-2.
Selon les scientifiques, les animaux sauvages et/ou domestiques en seraient le réservoir. Le virus passerait chez l’homme via les sécrétions animales ; dans les conditions qui restent à identifier. Pour le Covid-19, le soupçon pèserait sur la chauve-souris qui en serait le réservoir et à partir de laquelle l’homme se serait infecté.
Avec le Covid-19, tous les cinq continents sont atteints. La maladie touche plus de 100 pays dans les cinq continents. Il s’agit d’une guerre où la propagation du virus se fait avec une vitesse vertigineuse à cause du fait que le covid-19, qui est nouveau, est venu trouver une planète naïve. C’est-à-dire qu’aucun humain ne dispose d’anticorps anticovid-19 pour se défendre. Ce qui veut dire que la maladie évoluera en pic jusqu’à ce qu’un grand nombre des gens soient entrés en contact avec le virus ; au moins 80% de la population avant que le pic ne commence à infléchir. C’es ce qui explique la particularité de sa virulence. Mais, ce qui est vrai est que le taux de mortalité est resté dans la moyenne globale connue de 4% pour les cas graves.

Epidémiologie
Le Covid-19 a fait, selon les statistiques publiées, plus de 169.690 victimes pour 6518 décès; soit un taux de mortalité de 3,8% proche du taux normal de 4%. Pour cette pandémie de Covid-19, c’est l’Italie qui en paie le tribu le plus lourd avec un taux de mortalité de 7,4%.
En Afrique, l’Egypte est le pays le plus touché. Les six pays les plus atteints ; à savoir : L’Egypte, l’Afrique du sud, l’Algérie, le Maroc, le Sénégal et la Tunisie sont les pays à grande fréquence touristique. Ce sont des destinations prisées par les Européens pour leurs vacances.
La RDC est à 26 cas pour 1 décès. A l’instar d’autres pays des autres continents, la plupart des pays africains ont fermé leurs frontières au trafic aérien en provenance des pays à haut risque pour se mettre à l’abri du virus. Ce sont des pays vulnérables à cause de la faiblesse de leurs systèmes de santé, le faible revenu, le manque d’infrastructures et d’équipements pour faire face à ce genre de catastrophe sanitaire. Le Covid-19 a volé la vedette à l’infection VIH à cause de sa vitesse de propagation et de son taux de mortalité élevé dans un temps record.
La maladie à Coronavirus est normalement une maladie banale. Parmi les 100% d’infectés,
– 80% feront une forme asymptomatique ;
– 15% feront une forme symptomatique gérable et

– 5% seulement feront une forme grave compliquée d’infection du système respiratoire allant parfois jusqu’à la détresse respiratoire aigue.
Les disparités du taux de mortalité dépendent du degré d’organisation sanitaire des pays ; à savoir :
– Le système de santé ;
– La rapidité de la riposte et l’équipement disponible;
– Le plateau technique de prise en charge des cas graves
et symptomatiques ;
– Les infrastructures sanitaires et
– La motivation du personnel ou mieux, l’ensemble des
professionnels de santé devant intervenir dans la riposte et de leur niveau de compétence en la matière.
Quelles sont les personnes à risque ?
Il semble que certaines catégories de la population soient plus susceptibles de développer les formes graves que d’autres.
Il s’agit de :
1. Les personnes souffrant de maladies chroniques pré-existantes telles que : l’hypertension, les maladies cardio-vasculaires, le diabète, les maladies hépatiques, les maladies respiratoires, les maladies rénales,
2. Les personnes âgées ;
3. Les personnes immunodéprimées et
4. BPCO (Bronchopneumonie chronique obstructive).

Mode de contamination/ transmission Transmission interhumaine
C’est la transmission principale qui se fait par :
– Des gouttelettes ou des aérosols respiratoires
expectorées par une personne infectée via  La toux
* Les éternuements
* Les postillons (gouttelettes de salive)
* Parler fort
* Crier/ chanter quand les particules virales sont
inhalées par une personne saine qui se trouve à
proximité.
* Faire la bise comme salutation
* Se serrer la main
* Se toucher au visage
Les postillons sont des gouttelettes de salive projetées en parlant, en toussant ou en éternuant. La contamination du Covid-19 sa fait dans les conditions de contact étroit et prolongé.
Transmission environnementale
Elle se fait en touchant une surface ou un objet infecté (sur lequel se trouve le virus) puis, en apportant ses mains dans la bouche, les yeux et dans les narines. Cette voie est secondaire. La principale étant la voie de
contamination/transmission interhumaine ; précisément par voie aérienne.
plus

Prévention
Mesure socio-économique
La mesure phare qui a prouvé son efficacité dans la gestion responsable et efficiente d’une épidémie (pandémie) de Coronavirus reste le CONFINEMENT ABSOLU
– La population est terrée chez elle ;
– Le déplacement est filtré au strict maximum pour ne
laisser passer que des déplacements indispensables
– Fermeture de tous les lieux publics: Etablissement d’enseignement, Eglises, restaurants, cinémas, bars,
fêtes, deuils, activités sportives ect.
– Pas de visites dans les établissements d’hébergement
pour personnes âgées dépendantes.
Le but de toutes ces mesures étant de limiter/empêcher au strict maximum la propagation du virus.
Mesures/gestes « barrières »
1. Se laver les mains régulièrement en temps d’épidémie avec du savon chloré ou gel hydroalcoolique. L’élimination d’un grand nombre des virus sur la paume de main réduit le risque d’auto-contamination. Car, dans ce cas, le sujet sain ayant porté le virus sur sa flore de main lors de la salutation, avec une personne infectée, peut se contaminer en portant les virus soit dans ses narines, soit dans sa bouche.
2. Utiliser un mouchoir à usage unique

3. Tousser sous le coude ( en obstruant la bouche avec sa main) ou porter le masque
4. Ne pas porter sa/ses mains au visage (bouche, nez, yeux)
5. Ne pas saluer les gens à la main
6. Garder les objets propres et, le désinfecter de
temps en temps
7. Se tenr à distance d’au moins 1 m si en
agglomération (distension sociale)
8. Eviter de se rassembler (attroupements, école,
foule, église, fête, ect.
9. Eviter de voyager en zone infectée
10. Mettre en quarantaine tous les voyageurs en
provenance des zones infectées.
Diagnostic
Le seul moyen pour confirmer le diagnostic de Covid-19 est d’effectuer un test biologique de mise en évidence du virus à partir d’un bon prélèvement naso-pharyngé.
Le résultat est fonction de la bonne qualité du prélèvement qui permet une mise en évidence du virus au microscope électronique.
Diagnostic différentiel
L’infection au Covid-19 peut se confondre avec la grippe classique. Leur tableau clinique est identique avec quelques différences de caractéristiques connues par le personnel soignant pour, déjà, s’approcher du diagnostic à partir de la consultation. A ce stade, il est prudent de mettre le sujet en quarantaine et de procéder au dépistage. A ce sujet, comme dirait un confrère, je suis perplexe. Je

me demande si la RDC n’était pas déjà en épidémie de Covid-19 depuis janvier 2020 au moment où l’attention de la communauté tant nationale qu’internationale était tournée vers Ebola? Il s’est passé un phénomène bizarre où la plupart des familles ont connu de cas de maladie parfois touchant la famille entière avec un tableau clinique de la grippe. En même temps, nous avons constaté l’augmentation du taux de mortalité ; surtout à Kinshasa.
Tableau comparatif des caractéristiques entre la grippe et le covid-19
Caractéristique
Grippe
Covid-19
1. Incubation
2. Fièvre
3. Toux
4. Maux de tête
5. Ecoulement
nasal
6. Frissons
7. Courbatures
8. Eternuement
3 – 6 jours Modérée Grasse Moyens Présent
Rares Légères répétitif
3 -14 jours Sévère Sèche Intenses Absent
Forts Intenses Non répétitif
Virulence de Covid-19
Comme nous l’avons déjà dit, la virulence du covid-19 est due à la naïveté de la population humaine planétaire. Il s’agit d’un nouveau virus contre lequel la population n’a pas encore développé des anticorps ( ne dispose pas d’anticorps). C’est normal que sur un terrain non immunisé qu’il soit aussi méchant (taux de décès) et se propage à grande vitesse (colonise un grand nombre de sujets).

Symptomatologie
La maladie à Covid-19 est généralement banale et asymptomatique à 80%. Lorsqu’elle se manifeste, c’est généralement les symptômes suivants qui sont les signes d’alerte. Il s’agit de :
– La fièvre ;
– La toux sèche ;
– Des courbatures ;
– Des maux de tête ;
– Une sensation d’oppression ou d’essoufflement
Tous ces symptômes évoquent une infection respiratoire aigue. En réalité, une détresse respiratoire aigue signifie histologiquement que les poumons sont déjà en état de fibrose. Il s’ajoute aux symptômes susmentionnés,
– La détresse respiratoire dans les cas les plus graves hospitaliers (5%) ;
– L’insuffisance rénale aigue faisant suite à
– Une défaillance multiviscérale pouvant entraîner la
mort.
Traitement
Traitement préventif
A part les mesures déjà évoquées dans la rubrique prévention, l’idéal serait de disposer d’un vaccin spécifique. Il n’existe pas jusque là. Les équipes de recherche de différents laboratoires du monde sont à pied d’œuvre, ils s’activent pour en trouver un. Quand bien même qu’il sera trouvé, il ne sera pas efficace pour toutes les souches. Et, il devra être actualisé compte tenu de la variété antigénique du virus.

Traitement symptomatique
Plusieurs essais de combinaisons sont en cours d’expérimentation ; les uns ayant déjà prouvé leur efficacité et sont exploités ici et là. Sinon, l’attitude classique contre les symptômes reste le principe général à observer.
Toutefois, il est impératif et utile de ressortir le caractère dangereux des anti-inflammatoires qui doivent être évités. Nous voulons ici attirer l’attention des cliniciens interventionnistes pour qu’ils observent la recommandation. Parce que les anti-inflammatoires peuvent aggraver l’infection selon l’expérience des médecins qui les ont utilsés. Mais, si un patient est déjà sous anti-inflammatoire, ne pas interrompre le traitement en cours sans l’avis de son médecin.
Traitement spécifique
Comme pour toutes les autres maladies virales, le traitement spécifique contre la maladie Covid-19 n’existe pas. Il faut se rabattre sur le traitement symptomatique en fonction de la co-infection avec d’autres maladies bactériennes
Les combinaisons en essai
La chloroquine de triste mémoire qui a été retirée du marché semble donne de bons résultats.
Tableau comparatif entre l’infection VIH et l’infection Covid-19
Caractéristiques
HIV
COVID-19
1. Population cible 2.
Tout le monde
Tout le monde avec

3. Propagation
4. Contamination
5. Pandémie
6. Taux de mortalité
7. Immunité
Lente
Sexuelle, sanguine et allaitement maternel
Planétaire
Elevé dans un temps allongé
Impossible ( la présence des anticorps signe la maladie)
prédilection dans certaines catégories vulnérables Rapide
Aérienne, salive et contact
manuel
Planétaire
Elevé en peu de temps
Possible (protection lors du deuxième contact)
Conclusion
Toute la planète est en guerre contre le Covid-19. L’heure est grave où tout le monde doit se mobiliser pour participer à la lutte, contribuer chacun à sa façon pour maintenir le Covid-19 hors de notre milieu. Il est donc important de respecter scrupuleusement les consignes de l’autorité qui a mis en place un dispositif / un cordon de sécurité ou de protection de la population.
Nous demandons à l’autorité d’être vigilante et de sanctionner sévèrement tous ces brebis galeux qui tentent déjà, pour des raisons égoïstes et au nom d’une certaine conviction religieuse ; alors que à Dieu à Dieu, à César à

César, de dérouter une frange de la population sous leur emprise ( les fidèles de certaines sectes, églises de réveil ont reçu, de la part de leurs dirigeants religieux respectifs, des consignes de se regrouper discrètement dans certaines familles désignées pour y organiser des groupes de prière).
Que toutes les mesures nécessaires et drastiques; impopulaires soient-elles, soient prises pour que notre pays qui vient de sortir de la grande et grave épidémie d’Ebola soit épargné par cette pandémie.
Que les efforts soient multipliés pour améliorer les conditions de prise en charge des cas confirmés et mettre en sécurité maximale le personnel soignant dévoué qui s’en occupe de façon qu’aucun d’eux en soit victime.
C’est en conjuguant nos efforts, chacun à ses capacités, que nous pouvons vaincre le Covid-19 et gagner la lutte contre cette pnadémie.

Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires