RDC élections, une démocratie sur la volonté du peuple : Analyse de Maître Assani Longhe

64
0
Partager

Le pouvoir dans une démocratie se fonde sur la volonté du peuple. Cela me pousse personnellement à pouvoir dire que le bulletin de vote constitue l’instrument principal par lequel le peuple exprime sa volonté et façonne son gouvernement. En Rdc , d’ici le 23 décembre 2018 , le peuple devra s’exprimer pour tracer son destin en se choisissant ses propres représentants sur une différente instance établie.

La participation au scrutin n’est pas qu’un droit seulement , c’est aussi un devoir civique. Le vote assure à tous les citoyens le moyen de participer directement ou indirectement aux décisions qui touchent à la vie de la société, et l’issue d’une élection contribue à déterminer l’orientation de la politique nationale.
L’importance capitale d’élections libres, régulières et honnêtes tient à plusieurs facteurs. Tout d’abord, elles réaffirment l’autorité de l’État de droit , ensuite, elles éclaircissent les questions en jeu car les candidats sont obligés de présenter aux électeurs leurs positions sur les dossiers ainsi que leur projet de programme . Enfin, les élections confèrent aux citoyens le pouvoir de faire leur choix entre les divers candidats.
Dans toute démocratie, le citoyen a également le pouvoir de participer au processus électoral au delà de la simple participation au scrutin.
Il peut aider tel candidat ou tel parti politique en prenant part à des activités de campagne électorale. Il peut fournir des services, par exemple communiquer à d’autres citoyens des informations sur les candidats et sur les partis, ou encore aider à assurer le transport d’électeurs aux bureaux de vote le jour du scrutin.

Il peut s’intégrer à une campagne électorale en organisant des rassemblements et des conférences. Et surtout, le citoyen engagé peut encourager ses semblables à voter. Tout cela constitue les fondements d’une démocratie dynamique.
Ainsi , j’en appelle tout citoyen , à bien saisir la balle au bon , pour mieux jouir de ses droits civiques et politiques , en lieu et place de se donner au vandalisme , tel que voulu par certains politicailleurs véreux; qui ne jurent que par une utilisation malsaine de ce dernier.
Nous devons savoir à contrario que , la république , fonctionnant selon le principe du
gouvernement représentatif, la fonction première de l’élection est de permettre aux citoyens de choisir leurs gouvernants et leurs représentants , qui rédigeront et voteront la loi en leur nom au parlement . Ainsi, l’élection est une délégation de souveraineté. Elle constitue, au sein d’une société organisée, ce que nous appelons une soupape de sécurité . En effet, la possibilité pour les citoyens de pouvoir régulièrement exprimer leur mécontentement ou, au contraire, donner un nouveau mandat au pouvoir sortant, évite que les désaccords politiques majeurs ne trouvent un autre terrain d’expression , qui esr la rue , voire d’autres modalités , à savoir la violence . Le langage des urnes a donc remplacé progressivement le langage des armes.
L’élection peut aussi permettre de régler une crise. Lorsqu’un débat extrêmement important divise les citoyens, le recours au suffrage universel peut permettre de trouver une solution .
Le vrai faux débat sur la machine à voter ne doit plus être au jalons de nos débats actuellement, mais plutôt, serait ce mieux de songer illico à la mobilisation de la masse pour une meilleure participation active aux élections. Notre souhait est de nous voir tous , exprimer notre droit de vote , d’ici le 23 décembre 2018 .
Cap vers les élections .

Rédaction
-243990210011

Partager l'article/page

Pas de commentaires

Laisser une réponse