RDC: découverte de nouvelles fosses communes dans la province du Kasaï

    396

    De nouvelles fosses communes ont été signalées dans l’espace kasaïen, cette fois c’est dans la province du Kasaï dont Tshikapa est le chef-lieu. L’information a été livrée par le procureur général de la République Flory Kabange Numbi lors d’une conférence de presse en compagnie de l’auditeur général des forces armées, le général Joseph Ponde, lundi 26 juin.

    Une dizaine de fosses communes ont été signalées dans le secteur de Tshikapa par des éléments de la Croix-Rouge congolaise, selon le procureur général de la République Flory Kabange Numbi.

    Une équipe importante, avec à sa tête un magistrat militaire, a été dépêchée sur les lieux depuis le week-end dernier. Sa mission : identifier les sites et les protéger en attendant l’arrivée des partenaires, les membres du bureau conjoint des Nations unies pour les droits de l’homme. Des éléments de la police de la Monusco pourraient également se joindre aux travaux d’exhumation des corps que renferment ces fosses communes.

    Le procureur général de la République a également parlé de l’enquête initiée par son bureau pour découvrir d’éventuels commanditaires dans cette affaire : C’est dans ce cadre qu’un dossier judiciaire est ouvert à charge du député national Clément Kanku à partir notamment de l’élément sonore se trouvant dans ledit dossier. »

    Fin mai, le New York Times avait révélé une supposée conversation entre Clément Kanku, député de la région et ancien ministre, avec un présumé milicien Kamuina Nsapu l’informant sur les détails d’une attaque en cours.

    Interrogé sur la présence dans l’espace kasaïen de certains officiers soupçonnés d’être impliqués dans des exactions, l’auditeur général des FARDC n’a pas jugé opportun de s’exprimer sur le sujet au cours de cette conférence de presse.

    Au total, une cinquantaine de fosses communes ont été découvertes dans les Kasaï depuis août 2016 et le début des violences dans la région, liées à la mort du chef de la milice Kamuina Nsapu.

    Partager

    Pas de commentaires

    Laisser une réponse