RDC-Couverture santé universelle : l’atelier des acteurs mutualistes et syndicaux lancé par Néné Nkulu.

nene

La ministre d’État de l’Emploi, du Travail et de la Prévoyance Sociale, Néné Ilunga Nkulu a procédé à l’ouverture de l’atelier d’échange sur la contribution des acteurs mutualistes et syndicaux à l’agenda de la couverture santé universelle (CSU), dans la région des Grands Lacs, mardi 5 novembre 2019.

Objectifs poursuivis par cet atelier de 5 jours : renforcer la collaboration entre les plateformes des organisations prolotrices des mutuelles de santé et les organisations syndicales pour améliorer l’accès aux soins de santé de qualité, à travers la réduction des paiements directs de ces soins.

L’atelier poursuit aussi l’objectif : d’encourager l’efficience, en consolidant la collaboration dans la gestion des données entre les acteurs mutualistes et les gestionnaires des systèmes d’informations (mutualistes et sanitaires) au niveau public.

Les participants viennent de différents pays, parmi lesquels le Rwanda, le Burundi…
“on a réuni les acteurs du monde du travail que sont les organisations professionnelles des employeurs, les organisations professionnelles de travailleurs, les mutualistes, qui vivent avec la population à la base, pour venir réfléchir et adopter des stratégies, voir comment ils vont devoir accompagner, dans notre pays, la mise en place de la couverture sanitaire universelle, dès lors qu’on connait que la grande majorité de notre population œuvre dans le secteur informel”, a indiqué Jean Masasu, Secrétaire général à la Prévoyance Sociale. Après l’ouverture de travaux par Madame la ministre d’État Néné Nkulu, plusieurs personnes ont fait des interventions. C’est le cas de Monsieur Raphaël Monga, du ministère de la Santé publique.

Le docteur Callens, pour sa part, a parlé de la santé positive par la Mutualité Chrétienne de Belgique. La ministre Néné Nkulu a suivi avec grande attention leurs interventions au point que le modérateur s’est réjoui de voir qu’elle sera leur interlocutrice auprès du gouvernement et du chef de l’État Félix Tshisekedi.

Cet atelier fait suite à l’atelier de renforcement de capacités des acteurs de la société civile portant sur le travail en réseau, tenu en octobre 2018, à Kabgayi, au Rwanda, auquel 66 participants avaient pris part. Au cours de cet atelier là, les participants avaient pris conscience du faible taux de pénétration des mutuelles de santé et de la multitude de catégories des travailleurs de l’économie informelle et autres personnes sans couverture maladie dans certains pays.

C’est notamment sur base de cet constat que les participants s’étaient engagés à organiser un atelier d’échanges et de capitalisation des interventions des acteurs mutualistes et syndicaux dans le but de contribuer à faciliter l’accès aux services de santé de qualité pour la population à revenu faible, particulièrement les travailleurs informels vulnérables et formels précaires, spécialement les femmes.

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires