*RDC/Consultations politiques annoncées : Très favorable, le Parti Orange accompagne l’initiative de Félix Tshisekedi pour sa réussite totale*

51

Les réactions fusent encore de partout au lendemain de l’adresse du Chef de l’Etat à la Nation le weekend dernier. La dernière en date est celle du Parti Orange qui, lui aussi, exprime tout son soutien à la démarche du Président de la République Félix Tshisekedi qui a clairement affiché sa détermination à ne jamais hypothéquer les intérêts du peuple congolais. Dans une interview accordée à la presse ce Mercredi 28 Octobre, Fiyou Ndondoboni, Président National de ce parti partenaire du CACH, a déclaré sans mâcher les mots que lui et tout son Parti politique sont concernés par la démarche du Chef de l’Etat et l’accompagne déjà pour sa réussite totale. “Nous on est déjà dedans, on accompagne déjà le Chef de l’Etat, on est avec le Chef de l’Etat”, a souligné Fiyou Ndondoboni.

Le Président national du Parti Orange a par ailleurs salué de vive voix le discours du Chef de l’Etat qui marque selon lui, la fin de la récréation.
“Ma réaction est une réaction de satisfaction totale, parce que ce discours a suscité l’engagement de l’ensemble de tout un peuple, a suscité l’esprit d’appartenance au grand Congo, la volonté de rompre avec le passé et la détermination de bâtir un nouveau Congo. Ce qui fait que le Chef de l’Etat dans son discours a montré à l’ensemble de la population sa volonté, sa détermination à honorer ses engagements qu’il a pris vis-à-vis du peuple aux dernières élections. Il a aussi présenté les pesanteurs qui le tire vers le bas, il a rassuré la population qu’aucune chose ne l’empêcherait à réaliser ses prérogatives. Quelle que soit la chose, il est prêt à la mettre à côté pour l’intérêt du peuple, car son objectif primordial c’est le peuple. Pour nous c’est une grande satisfaction et nous avons salué avec beaucoup de joie ce discours qui reflète la vérité”, a déclaré Fiyou Ndondoboni.

Quant à l’avenir de la coalition FCC-CACH, le Président du Parti Orange se montre de plus en plus sceptique. “Le Chef de l’Etat est au-dessus de la coalition FCC-CACH. Il est le commandant suprême de nos forces armées, le garant du bon fonctionnement de nos institutions, il assure l’arbitrage pour que le pays fonctionne normalement. Le Chef de l’Etat est au-dessus de toute cette considération. Si cette coalition devient un obstacle au bienêtre du peuple congolais, il est prêt à la mettre de côté. Voilà pourquoi il a ouvert une large consultation afin d’aboutir à ce qu’on appelle Union sacrée pour la Nation. Donc cette ouverture lui permet de bâtir un Congo avec des personnes qui ont une nouvelle façon de faire les choses. Des personnes qui ne vont pas sacrifier la Nation pour leurs intérêts égoïstes, pour les intérêts de leurs autorités morales, mais qui sont prêts à dire non à leurs autorités morales pour la Nation et qui sont prêts à renoncer à toute influence qui les pousse à aller à l’encontre des intérêts du peuple congolais”, croit savoir Fiyou Ndondoboni.

Répondant à ceux qui estiment que l’actuelle majorité au parlement est déjà consolidée et qu’il n’y a plus moyen de faire autrement, le N°1 du Parti Orange prouve le contraire. “A vrai dire, dans ce parlement, il n’y a pas une majorité qui s’est dégagée. Le FCC n’est pas une structure reconnue comme étant une structure inscrite sur la liste électorale ou agréée et publiée dans le journal officiel. Donc le FCC n’était pas aux élections. La majorité qui s’est créée là, c’est un raccommodage, qui a été effectué mais qui peut se défaire aussi. Les gens ont besoin que le pays avance, ils ne vont pas rester esclave d’une situation pendant un long moment. Le Congo doit gagner dans cette affaire”, a conclu Fiyou Ndondoboni.

Le Grandcongo.com/Infoslive.cd.

Partager

Pas de commentaires