RDC-Chine : “diplomatie au beau fixe”, aucune suspension d’octroi des visas d’affaires aux congolais (Officiel).

140

Pour barrer la route aux congolais qui s’y rendent chaque jour en Chine, des internautes et certains sites font circuler des fausses informations dans le seul but de nuire aux relations de coopération RDC-CHINE.

C’est dans ce sens que l’Ambassade de la Chine en RDC dément l’nformation selon laquelle la Chine a suspendu l’octroie des visas d’affaires aux congolais.

L’octroi des visas d’affaires ne s’est jamais arrêté précise le communiqué officiel de l’Ambassade de Chine en République Démocratique du Congo.

“L’Ambassade de Chine à Kinshasa a constaté avec surprise la diffusion par certains médias congolais de quelques nouvelles selon lesquelles l’ambassade a suspendu l’octroi des visas d’affaires aux hommes d’affaires congolais” a déclaré au site Legrandcongo, Lyu Yan, Porte-parole de l’Ambassade de Chine en République Démocratique du Congo.

Ce dernier révéle cependant, que ces nouvelles sont infondées et ne correspondent pas à la réalité.

“L’Ambassade de Chine condamne fermement l’invention et la diffusion des fausses nouvelles”, a-t-il souligné.

Toutefois, l’ambassade de Chine reconnaît de ne pas octoyer les visas à certains congolais suite aux faux documents.

“Nous invitons nos amis congolais à présenter au centre de visa les documents crédibles et s’abstenir de fournir les documents faux qui feront l’objet de refus”, indique Lyu Yan.

S’agissant du prix de visa, le porte-parole de l’ambassade de Chine précise que le tarif reste inchangé des années, sachant que les Chinois payent plus cher leurs visas congolais en Chine.

“Depuis longtemps, le tarif appliqué pour un visa d’affaire d’une seule entrée est 110$, remboursable quand la demande est rejetée par l’ambassade. En plus, chaque demandeur doit payer encore 110$ supplémentaires comme frais de service au centre de visa géré par VFS Global. Une fois les dossiers sont acceptés par le centre de visa, les vrais de service seront pas remboursés. Il s’agit d’une pratique internationale”, a-t-il précisé.

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires