RDC-Carmel Placide Kanza, victime des menaces de mort. Il vit en clandestinité et sa famille restreinte en danger.

” Pour avoir dénoncé la profondeur de la tricherie Electorale dans sa circonscription, il est recherché par une main noire. La Conférence Permanente des Journalistes Politico-Parlementaires (CPJP) et le Réseau des Journalistes Anti-Coupages dénoncent et sollicitent l’implication de l’autorité urbaine.

En effet, très exigé par sa communauté pour ses actions d’éclats, notamment l’encadrement de la jeunesse, l’appui aux œuvres philanthropiques, et surtout son attention particulière aux actions des femmes, filles mères et l’aspect éducatif de la jeune fille, Carmel Placide Kanza ne cesse d’apporter des solutions palpables qui fait de lui un leader incontestable mais très combattu par ceux qui voient en lui un adversaire Politique qui veut renverser la tendance dans la sphère politiqete.

Malgré qu’il avait accueilli sportivement les résultats tronqués de la CENI lors de la proclamation des résultats, Carmel Placide Kanza un ancien journaliste responsable au groupe le potentiel Radio-Télé7 vit depuis plus de 3 mois dans la clandestinité totale surtout qu’il est sous menace de mort et dernièrement a-t-on appris, il fut enlevé (kidnaping) et, depuis cette période, il reçoit régulièrement des nombreux appels téléphoniques anonymes. Ceci a la suite de la dénonciation des tricheries électorales dont il était victime. Une situation qui le met très mal alaise, bref il est traumatisé et ne sait même quelle route empreinter pour arriver au service.

Sa chère épouse, ses enfants et ses frères et sœurs sous tutelles sont également préoccupés pour leur protection car ils se trouvent tous en insécurité a fait savoir l’un de ses collaborateurs interrogé par le site legrandcongo.

Ce dernier en appel pour se faire, à la protection de cet homme politique qui travaille d’arrache-pied pour l’amélioration des conditions sociales de la population de sa circonscription et le reste de la République. La communauté internationale, les Ambassadeurs accrédités en RDC, les ongs des droits de l’homme et la MONUSCO devront s’imprégner de cette situation pour protéger ce jeune leader.

Rappelons par ailleurs, que pendant la campagne électorale dans sa circonscription électorale de BUSINGA située dans la province du Sud-Ubangi, Carmel Placide Kanza n’avait pas un concurrent de taille vu sa notoriété, son charisme et sa popularité qui jonchent même les frontières de sa circonscription électorale.

Au regard des résultats recueillis, ce digne fils du territoire de businga avait été voté massivement, curieusement au finish Carnel Placide Kanza n’avait pas été proclamé par la Commission Electorale Nationale Indépendante, au profit d’un candidat du (FCC) Front Commun pour le Congo plate-forme de Joseph Kabila. Une situation à la base de la colère et des manifestations violentes qui ont émaillé dans cette partie du pays au lendemain de la proclamation des résultats des législatives nationales.

La victime de la mauvaise gouvernance, de ses origines équatorienne province jadis de l’ancien chef de l’état le Marechal Joseph Désiré Mobutu, Carmel Placide Kanza avait saisi la cour constitutionnelle, et des preuves étaient déposées en appui à cette haute instance judiciaire, malheureusement, il n’avait jamais reçu gain de cause.

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires