RDC-Administration publique : Le gouvernement se dote d’un fichier de référence des agents des services centraux.

89

LA VOLONTÉ EST UN ÉLAN POUR RELANCER LA VIE DE LA SOCIÉTÉ NATIONALE ET COMMUNAUTAIRE. TOUT DEVRAIT ÊTRE BOUSTÉ PAR L’ADMINISTRATION PUBLIQUE.

Ça y est. Plus de soixante ans après son accession à l’indépendance, la République démocratique du Congo peut désormais prétendre maitriser l’ensemble des effectifs des agents et fonctionnaires des services centraux de l’Etat.

Ce, grâce à service minutieux abattu par le ministère de la Fonction publique piloté par Mme Yollande Ebongo Bosongo.

En effet, la vision du chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo coulée dans Plan numérique de la RDC en vue de l’amélioration du capital humain et de la transformation numérique de l’administration et des entreprises à l’horizon 2025, porte déjà des fruits dont celui de la mise en place du fichier de référence de l’administration publique. Lequel outil constitue l’un des poumons du système intégré de gestion des ressources humaines et de la maitrise de la masse salariale au sein de l’administration publique.
Par ailleurs, c’est depuis, le mardi 30 mars 2021, que les experts ainsi que les hauts cadres de l’administration publique ont fait part des résultats de la mise en place de cet outil de gestion à la patronne de l’administration publique, Yollande Ebongo Bosongo.
C’était au cours de la cérémonie de clôture des travaux de certification des données du fichier de référence de l’Administration publique (FRAP), organisée à l’hôtel Vénus à Kinshasa/Gombe.

L’occasion faisant le larron, la ministre de la Fonction publique, Yollande Ebongo Bosongo qui a, d’ailleurs, procédé à la clôture de ces assises, n’a pas manqué de saluer « le chef de l’Etat pour le choix porté en ma modeste personne pour poursuivre la mise en œuvre de réforme de l’administration dans sa vision de faire de la digitalisation de l’administration publique un levier d’intégration, de bonne gouvernance, de croissance économique et de progrès social ».

Cependant, a-t-elle fait souligner, « en dépit du contexte difficile lié à la pandémie de Covid-19, le ministère de la fonction publique s’est impliqué à travers la direction de la base des données numériques des ressources humaines de l’Etat et du recensement dans la mise en place de ce fichier, un instrument de haute portée en vue de l’amélioration de la marche des institutions de la république ».

Et de poursuivre : « De la certification de l’identité, de la date d’engagement, des différentes commissions d’avancement en grade, du niveau d’affectation, du numéro de matricule, vous êtes parvenu aujourd’hui à cerner tous les paramètre de gestion réelle et ce de manière électronique des dossiers administratifs des agents de l’Etat et à mieux les connaitre grâce au fichier de référence de l’administration publique, outil adéquat de maitrise des effectifs et de la masse salariale ».
En outre a indiqué Mme Ebongo, « Ce fichier est certes, géré au niveau de la Fonction publique mais il ne s’agit pas d’un fichier du ministère sectoriel de la Fonction publique, d’autant plus qu’au moyen de l’approche participatif, chaque administration a eu à contribuer en amont avec la déclaration des listes déclaratifs des effectifs par emboitement. Ceci fait la fierté de la RDC qui en 60 ans d’indépendance, dans cette environnement caractérisé par l’explosion des nouvelles technologies de l’information et de communication, a souffert du manque de cette base des données des agents de l’Etat ».
On peut également noter que c’est une grande première dans les annales de l’histoire de l’administration publique que se doter d’un tel fichier. Le gouvernement de la République dispose désormais d’un outil adéquat pour gérer de manière efficiente l’ensemble des fonctionnaires.

LGC
Thierry Kasongo Muyumba
Contact Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires