Présent à Kinshasa, une cabale de mauvais goût montée contre Norbert Basengezi Katintima par les ennemis de la paix au Sud-Kivu.

117

Présumé implication dans la préparation des actes d’attaque contre les Kasaiens vivant au Sud-Kivu, ce notable du terroir Norbert Basengezi Katintima fait une mise au point.

Chers frères et sœurs du Sud-Kivu en particulier et de la RDC en général !

Je viens de suivre une audio qui circule depuis ce matin sur les réseaux sociaux et m’accusant d’être derrière une milice avec le Gouverneur et d’autres personnalités qui seraient entrain de préparer des attaques contre les Kasaiens au cas où Kamerhe est condamné le samedi, 20 juin 2020.

Il me revient de rappeler d’abord qu’il n’y a que quelques jours que j’ai eu à dénoncer d’autres mensonges pareils mis gratuitement sur ma personnalité.

Je suis depuis le 19 mars 2020 à Kinshasa et je n’ai jamais bougé de chez moi en respectant les gestes barrières dans le cadre du confinement décrété par les autorités de notre pays.

Je tiens donc à dénoncer une fois de plus cette manipulation de mauvais goût. Une démarche montée par des personnes bien identifiées qui tentent sans succès à saper à mon honneur et mes convictions.

Ces gens veulent mener cette campagne de nature à envenimer la situation inutilement rétorque cet artisan de la paix Norbert Basengezi plusieurs plébiscité meilleur encadreur de la jeunesse.

En ce moment, notre pays a besoin de l’unité sans laquelle il ne saura ni vaincre la Covid-19 ni amorcer son développement.
Je ne suis de près ni de loin dans ce que l’auteur de cette audio suppose et je le mets au défi d’apporter la preuve de ma participation à une quelconque réunion.

Cette audio pour moi est la suite de mensonges que j’ai dénoncé la fois passée. Elle constitue aussi une bonne piste pour les enquêtes que j’ai sollicité la fois passée.

Ainsi, je demande à la justice à travers mon avocat-conseil d’identifier la personne qui a réalisé cette audio afin que la rigueur de la loi s’applique à lui pour les imputations dommageables et dénonciations calomnieuses.

Pour ceux qui ne le savent pas, j’ai une belle fille du Kasaï (Mwalikazi). Je ne sais pas si c’est par elle que je vais commencer. Je ne suis pas tribaliste.

Je m’insurge également contre cette idée de vouloir montrer que les Bashi ont des milices alors que le Bushi est un milieu actuellement sans groupe armé. Le dernier à se rendre est Maheshe.

Je remercie les autorités compétentes au Sud-Kivu (Gouverneur, police et armée) pour nous sécuriser nous tous.

LGC RÉDACTION
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires