Pourquoi le Domaine Présidentiel de la N’sele (DPN) ne joue pas son rôle? Honoré Nvula demande à FATSHI de restaurer cet outil.

1966, le Président Mobutu Sese Seko inaugure le
Domaine Présidentiel de la N’sele (DPN). Malheureusement aujourd’hui, ce domaine ne joue pas son rôle attendu.

En effet, lorsque Mobutu prend le pouvoir en novembre 1965, il inscrit la production agricole comme un des chantiers de son quinquennat. Et pour matérialiser cela, il inaugurera, ce jour-là, un parc agro-industriel à une quarantaine de kilomètres de Kinshasa (dans la commune de la N’sele), à proximité du Fleuve Congo. C’est ici où Honoré Nvula dans un communiqué publié et partagé demande au président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo de restaurer ce Domaine Présidentiel de la N’sele (DPN), qui reste un outil important qui pourra faciliter la réouverture dans les jours prochains des cantines populaires dans nos communes. Il estime que le Chef de l’Etat devra également réhabiliter les sites importants laissés par le maréchal Mobutu.

Il indique qu’une bonne douzaine de cadres Européens (dont de nombreux Belges) et Chinois furent appelés vers cette période pour développer des activités modèles d’élevage et d’agriculture, dont un vaste élevage de poulets en batterie, du bétail, ou encore une importante culture d’ananas et autres produits agricoles. Le domaine comptait aussi un vaste parc animalier (le Parc Président Mobutu) recouvrant plusieurs centaines d’hectares ainsi que des enclos abritant des lions, guépards, okapis, des chimpanzés, des zèbres, etc.
La construction du DPN s’était étendue jusque dans les années 1970. Il deviendra d’ailleurs, par la suite, DAIPN (Domaine Agro Industriel Présidentiel de la N’sele).

Outre, l’activité agricole, le DPN disposait d’une imposante pagode chinoise et la luxueuse maison de Mobutu. Il était aussi doté d’une piscine olympique publique qui accueillait le public, dont de nombreux habitants de Kinshasa. Enfin, on y trouvait des pavillons, des salles de réunions, ou salles de fêtes et autres installations typiques d’un centre de congrès. Pendant cet instant, certains dignitaires mènent les démarches pour construire leurs villas sur ce site a-t-il ajouté.

C’est d’ailleurs sur ce domaine que Mobutu, Tshisekedi, Bomboko et Nsinga Udjuu rédigèrent le “Manifeste de la N’sele” et fondèrent le MPR. Le coût de construction du domaine avait dépassé largement son rendement et faisait d’ailleurs partie de ces investissements qui constituaient le gros de la dette extérieure du Zaïre. Il a toujours été considéré par beaucoup de Zaïrois (Congolais) comme un des “éléphants blancs” du Zaïre a fait savoir Honoré Nvula.

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires