Phénomène Mbororo dans le Haut-Uélé. Pour une solution efficace, Christophe Baseane Nangaa écoute également les jeunes.

Le Gouverneur de la province du Haut-Uele, Christophe Baseane Nangaa a présidé, ce mercredi, 19 juin à Isiro, une importante réunion au cours de laquelle, les jeunes, principaux organisateurs de la marche pacifique de la semaine dernière pour dénoncer la présence des éleveurs nomades et étrangers Mbororo dans la province. En présence d’une vingtaine de responsables venus principalement du Conseil Provincial de la Jeunesse (CPJ), de la Société civile forces vives et de la Nouvelle Société Civile Congolaise (NSCC), le Chef de l’Exécutif provincial a, d’entrée de jeu, salué l’initiative de la marche pacifique appelée aussi celle de colère, qui a, selon lui, permis au monde entier, de comprendre la position de la population de sa province vis-à-vis du phénomène Mbororo. Christophe Baseane Nangaa, (CBN) a, en outre, demandé à la population, via l’échantillon représenté dans la salle des réunions du secrétariat exécutif provincial, à soutenir les actions des nouvelles autorités provinciales pour booster le développement intégral du Haut-Uele. Après ces mots d’introduction, le Gouverneur de province a remis la parole aux différents participants qui se sont exprimés sans tabou.

Pour le responsable du Conseil Provincial de la Jeunesse(CPJ), par exemple, la question des Mbororo ne devrait pas avoir d’alternative au vu de l’état catastrophique dans lequel ces éleveurs nomades et étrangers laissent des pans entiers de terre après leur passage. Isaac Degba, à par ailleurs exhorté le Gouverneur Christophe Baseane Nangaa à veiller à la participation de la Société civile dans toutes les missions gouvernementales liées à la question des Mbororo. D’autres participants, ont abordé la question dans le même sens en demandant à l’autorité provinciale de maintenir la pression sur les Mbororo pour que ces derniers puissent être déboutés en dehors de la province. Tout en promettant à ses interlocuteurs de s’investir comme, il a d’ailleurs commencé à faire, pour que la problématique des Mbororo soit définitivement réglée afin que soit les fils et filles du Haut-Uele puissent se consacrer véritablement au travail. L’un des participants a soulevé les tracasseries administratives et policières sur les routes du Haut-Uele, lesquelles ne favorisant pas le déplacement des populations et de leurs biens.

A ce sujet, CBN, comme aiment l’appeler certains, a réaffirmé sa détermination de matérialiser sa promesse de campagne renouvelée lors de la cérémonie de prise d’armes organisée récemment à Isiro. Le numéro un du Haut-Uele a aussi rappelé les grandes préoccupations de la province que sont le désenclavement, l’électrification, l’agriculture. Le Chef de l’exécutif provincial n’a pas non plus oublié de rappeler la grande problématique de la province qui manque est celle de la faible mobilisation des recettes.

Sur ce point, le Gouverneur de province a rassuré que ses équipes sont en train de trouver une solution effective notamment dans la réforme notamment de la DGRHU. Pour le Gouverneur de province, rien ne peut se faire, dans le Haut-Uele sans l’implication de toute la population.

Une occasion pour lui d’informer l’assistance que les portes du gouvernement provincial seront largement ouvert à toutes personnes disposant des compétences nécessaires dans les différents secteurs de la vie pour aider à la reconstruction du Haut-Uele. Les marchés des infrastructures routières, de bâtiments, de l’agriculture et autres sont donc largement ouvert à tout le monde, a martelé le Chef de l’exécutif provincial.

Le Chef de l’exécutif provincial a clôturé sa prestation par un message d’unité. « Cultivons la paix, l’unité entre nous», a-t-il renchéri tout encourageant son peuple par des initiatives d’auto-prise en charge. La réunion de plus de deux heures et demi, s’est soldée par une n photo de famille.
Il sied de savoir qu’avant cette rencontre , le gouverneur de province a échangé avec le bureau de l’assemblée provinciale du Haut Uele.

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires