Peu avant l’annonce de son gouvernement Sylvestre Ilunga chante Kabila devant la nation. Une inquiétude à la Cité.

Il vient de commettre un péché impardonnable, ce premier ministre Sylvestre .
En effet, l’homme a commis une lourde faute médiatique en déclarant dimanche à la presse qu’il allait opérer des vérifications nécessaires sur les listes des ministrables FCC-CACH avant de faire rapport non seulement au président de la République Félix Tshisekedi, mais aussi à Joseph Kabila.

Un tel langage a choqué les acteurs politiques et ceux de la société civile qui n’arrivent pas à déceler les raisons ayant poussé le successeur de Bruno Tshibala à la primature à manifester l’intention de faire aussi rapport à l’ex-président congolais qui n’a aucune charge d’État, sinon qu’un titre honorifique de Sénateur à vie.

La colère de la plupart des compatriotes se justifie par le fait que ces listes ont reçu préalablement le quitus des responsables politiques de deux plateformes.

Dans ce cas, estiment les observateurs avertis, comment peut-on encore entrevoir faire rapport à Joseph Kabila ?

C’est donc une sortie médiatique ratée que le premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a fait le dimanche. Il doit chercher les voies et moyens pour sauver son image ternie à quelques heures de la publication du gouvernement.

Liddy Bibomba
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires

Laisser une réponse