Ouverture Zando : un long tête-à-tête entre Ngobila et les représentants des vendeurs

47

En vue de dissiper tout malentendu et dégager leur responsabilité face à la situation tumultueuse ayant prévalu aux alentours du marché central de Kinshasa, les représentants des vendeurs sont venus ce jeudi 11 juin solliciter une rencontre avec le gouverneur de la ville de Kinshasa Gentiny Ngobila Mbaka. Ces représentants des vendeurs du grand marché communément appelé zando ont exprimé, au numéro un de la ville qui les a aussitôt reçu, leur indignation que ce désordre soit attribué aux commerçants qu’ils sont. Ces derniers mettent quiconque au défi de présenter parmi les victimes de ces échauffourées des commerçants identifiés de ce haut lieu de négoce.

Ainsi, ces représentants des syndicats et autres vendeurs du marché central ont dénoncé la tournure prise par la manifestation de mardi qu’ils imputent aux personnes mal intentionnées et manipulées


Pour sa part, l’autorité urbaine a échangé avec eux à coeur ouvert en leur expliquant les tenants et les aboutissants de cette crise qui n’a que trop durer. C’était aussi l’opportunité pour le patron de la ville de les remercier pour leur soutien inconditionnel et les a conscientisé à demeurer des véritables patriotes en appuyant justement des actions qui visent I’intérét supérieur de la nation. II a aussi souligné que le grand marché a été fermé par décision du président de la République conformément à l’état d’urgence décrétée à la suite de la pandémie de Corona virus. C’était au mois de Mars dernier. Gentiny Ngobila Mbaka a poursuivi en déclarant qu’il souhaitait profiter du confinement pour prendre des dispositions pratiques pour un partenariat devant conduire à la réhabilitation et modernisation du marché central l’image des autres marchés modernes à travers le monde.

Cependant, les travaux n’ont pas encore commencé, et aucun appel d’offre n‘a été lancé.

Toutefois, a renchéri le gouverneur Gentiny Ngobila, Ia pose des palissades est d’ordre sécuritaire. “Inoccupé, ce site devrait absolument être protégé”, a -t-il poursuivi avant de souligner que des solutions palliatives ont été tout de même trouvées avec l’aménagement des marchés provisoires pour permettre aux vendeurs de vaquer tranquillement à Ieurs occupations habituelles. II a même rappelé la relocalisation des vendeurs de ce même grand marché vers pont Cabu pour cause des travaux de réfection à l’époque de la deuxiéme République. Pourquoi, s’est-il interrogé. son initiative qui devrait être saluée , suscite autant de polémiques et de passions.

Au delà, Ie patron de l’exécutif provincial de Kinshasa a assuré ses invités de sa bonne vo!onté de leur dormer un cadre de travail sain, moderne, conformément à ses promesses de campagne devant les députés provinciaux de Kinshasa.

La rencontre, qui a eu lieu dans la salle polyvalente de l’hôtel de Ville de Kinshasa en présence de plusieurs membres du cabinet du gouverneur de la ville, s’est déroulee dans une ambiance bon enfant.

Rédaction

Partager

Pas de commentaires