Nord-Kivu : Polémique autour de la candidature commune de l’opposition au poste du gouverneur.

109

Le Nord Kivu a été agréablement surpris par un communiqué conjoint signé par tous les candidats gouverneurs de Ensemble annonçant le début des pourparlers afin de désigner un seul candidat.
Il s’agit d’un processus menant à la désignation de la personne qui va représenter l’opposition.
Voici les critères objectifs pour les départager.

1. Le poids politique au Nord-Kivu
MUHINDO NZANGI= MS-AAD= 8 Provinciaux + 7 Nationaux = 15 Elus.
ÉRIC KAMABU= RCD/KML-DCF/N= 5 Provinciaux + 4 Nationaux = 9 Elus.
VENAS TSHIPASA = COFEDEC= 5 Provinciaux + 3 Nationaux =8 Élus.
LUMBULUMBU JP = 1 Provincial + 0 national = 1 Élu

2 . Participation au combat,
La victoire de l’opposition aux élections législatives au Nord Kivu est le résultat d’un combat très dur mené par un groupe d’hommes contre le régime.

LUMBULUMBU a mené un bon combat de terrain jusqu’à son allégeance à Edem Kodjo et Kamerhe à 2016.

MUHINDO NZANGI a été à la première ligne de tout le combat de Genval à l’élection de Fayulu. Il a fait la prison lui et tout son entourage.

3. La légitimité sur toute l’étendue de la province.
MUHINDO NZANGI 50.700 voix provincial à Goma + 19.300 voix à Butembo = 70.000 voix.
ÉRIC KAMABU 38.000 voix Provincial Butembo + 12.000 voix National Butembo = 50.000 voix.
VENAS TSHIPASA 7.000 voix Provincial Rutshuru + 34.000 voix Lubero
LUMBULUMBU JP 25.000 VOIX Provincial Lubero.

4. Incarnation des valeurs de changement
LUMBULUMBU Homme politique Vierge et novice venant de la société civile non encore mis à l’épreuve des réalités politiques congolaises.
VENAS TSHIPASA ancien ministre de Mobutu et de Kabila.
ÉRIC KAMABU Veterinaire et Ancien Rebelle très apprécié par certains commerçants pour avoir facilité le passage par fraude de leurs conteneurs.
MUHINDO NZANGI réputé très dur, non corrompu et constant dans ses positions. 12 ans de Parlement, il parle trop on redoute qu’il brûle la province.

5. La maîtrise des réalités actuelles du Nord Kivu
TSHIPASA, NZANGI et LUMBULUMBU maîtrisent les réalités géographiques et sociologiques actuelles de la province.

6. La combativité
Le Nord Kivu c’est pas seulement une province à gérer mais aussi un peuple à défendre. L’art oratoire et l’absence de peur ont aidé Julien Paluku à résister.
LUMBULUMBU et NZANGI ont une fluidité verbale et physique pour défendre la Province.

Il est donc clair que tous ces critères combinés vont être mis en contribution pour sortir de ce groupe de 4 un représentant valable de l’opposition.

Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires

Laisser une réponse