Nord-Kivu-Insécurité : La population de BENI pleure ses morts et sèche les activités déjà deux jours.

68
0
Partager

Deuxième journée de deuil mardi 25 septembre 2018 dans la ville de BENI. Les activités socioéconomiques restent encore paralysées ce mardi sur l’ensemble de la ville après la récente attaque perpétrée par les présumés rebelles ougandais de l’ADF samedi 22 septembre dernier en plein centre-ville.
Écoles, marchés, banques, boutiques, magasins, même les petits commerces n’ont pas fonctionné. Il en est de même pour le secteur de transport qui a tourné au ralentit.

Par cette même occasion,les militants du mouvement citoyen lutte pour le changement (Lucha) étaient nombreux dans la rue pour dénoncer la persistance de l’insécurité caractérisée des massacres à répétition, kidnappings, incendies,pillages et déplacements massifs. Notons également que les étudiants habillés en noir ont inhumé ce mardi 25 septembre un de leurs tué lors du dernier massacre à Beni-ville.

Des pneus incendiés, les principales artères barricadées par les manifestants en colère caractérisent ces jours-ci la ville en mémoire des victimes du dernier carnage des ADF.

Selon la société civile de BENI, plus de 1000 personnes sont déjà massacrées par les ADF actifs dans la zone depuis à bientôt cinq ans;sans compter des kidnappés, des biens incendiés et pillés.

Fabrice Ngima

Thierry KASONGO
Rédaction
+243990210011

Partager l'article/page

Pas de commentaires

Laisser une réponse