Nord-Kivu : il faut une solidarité patriotique pour faire échec au plan machiavélique de Kigali qui utilise le mouvement NDC/R afin d’atteindre ses objectifs.

43

Depuis le début de cette semaine, Guidon et ses collaborateurs avec lesquels ils manipulent le groupe armé dénommé Nduma Defense of Congo, NDC/R en sigle, séjournent à Kigali sur invitation de l’officiel rwandais.

Cette réunion qui est déjà à son quatrième jour n’est pas de bonne augure pour le Nord-Kivu en général, mais en particulier pour le territoire de Lubero et le grand Nord-Kivu.

En effet, Kigali évolue chaque jour dans la planification des violences visant à maintenir l’Est de la RD Congo dans le chaos. Guidon et sa suite sont invités à Kigali pour recevoir des nouvelles orientations de l’occupant.

A priori, des sources proches du pouvoir de Kigali signalent en coulisse que tout le territoire de Lubero devra être embrasé par les atrocités de NDC/R à partir des bases établies au sud de Lubero, en s’appuyant sur des renforts spéciaux que Kigali lui a expédiés depuis le début de cette nouvelle année.

L’actuelle mission de Guidon au Rwanda n’est pas la première, car, également en décembre 2019, il y a eu une autre réunion de plusieurs groupes armés du Kivu autour des commanditaires de l’occupation de l’est de la RD Congo à Kigali.

Là encore, le NDC/R fut l’une des vedettes de la circonstance.

Le résultat de cette réunion précédente se manifeste très bien ces jours au sud de Lubero, à savoir le renforcement de la stratégie d’infiltration des milliers de combattants rwandais sous la couverture de NDC/R dans le territoire de Lubero, jusqu’à se garnir une base militaire extraordinaire au sud de ce territoire, plus précisément dans la localité de Bunyatenge.

Ces envahisseurs sont en train d’arriver ouvertement à bord des bus qui prennent la direction de Bunyatenge à partir de Kirumba.
Rassuré de ces renforts, le Rwanda, sous la couverture de NDC/R, compte lancer des attaques de grandes envergures pour transformer Lubero en milieu fantôme, comme il l’a fait de la région de Beni, où la vie devra être un véritable cauchemar pour les autochtones.

Il y a lieu d’en appeler à la vigilance de tous les congolais du Nord-Kivu et à une solidarité patriotique pour faire échec à ce plan machiavélique de Kigali qui utilise pourtant des fils du Nord-Kivu même (le NDC/R) afin d’atteindre ses objectifs.

SAFARI Jean de Dieu
Goma

Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires