*NORD-KIVU : Ce matin, 5 personnes d’une même famille trouvées calcinées dans un incendie à Goma. Témoignage*

700
0
Partager

C’est avec pleure et douleur que la ville s’est réveillée tôt ce matin à Goma. En effet, depuis la nuit du mardi à mercredi, un incendie s’est déclaré au quartier Himbi dans cette ville montagneuse située dans la province du Nord-Kivu. Le bilan fait état de cinq morts dont une femme répondant au nom de Zawadi Karoti et ses quatre enfants parmi lesquels trois jolies filles et un garçon. Au delà de vies humaines calcinées, on note plusieurs dégâts matériels.

Cependant, jusque là les causes de cet incendie ne sont pas connues. Toute fois, les enquêtes sont diligentés pour connaître les pistes qui ont amené la mort de cette jeune famille.

Selon un voisin proche de cette famille, c’est aux environs de 22 heures 30 que le feu serait constaté dans la toiture de cette maison. Quelques minutes plus tard, malgré la tentative des voisins et jeunes pour éteindre le feu, la situation est restée préoccupante, car avec des moyens traditionnels personne alors personne pouvait sauvé cette famille. Le service anti-incendie n’a pas pu trouvé la solution par manque d’un camion anti-incendie propre à la province déplore un témoin en sanglot. La propagation du feu était intense, et les jeunes de cette avenue se sont trouvés incapables pour sauver les victimes.

Le chef de quartier Himbi Mutete mwenyemali regrette l’absence des services de protection civile. Le chef de quartier qui déplore cet incendie, révèle que le camion anti-encendie serait en panne d’où son appel lancé aux autorités politiques et administratives à trouver une solution à cette situation et surtout de prendre en charge les obsèques. Il a demandé par ailleurs, la réparation et réhabilitation rapide de cet engin qui intervenait chaque fois qu’il y avait un cas d’incendie à travers la ville.

” Pour dire vrai le camion anti-incendie est en panne depuis plusieurs années indique un jeune du quartier qui précise que cette situation laisse plusieurs famille avec une plaie “.

A cet effet, le chef de quartier touché par cet incident lance un appel pathétique aux élus de la province, aux notables, dignitaires, les filles et fils du terroir pour que la province soit dotée des engins anti-incendie capables de servir l’ensemble de cette entité administrative.
Vraiment, on ne peut pas continuer a compter les morts comme ça, a-t-il martelé devant 5 corps sans vie.

Fidele Kitsa,

Thierry KASONGO

Rédaction
+243990210011

Partager l'article/page

Pas de commentaires