Non à la balkanisation : Freddy Mulumba réconforté par le ferme engagement de Felix Tshisekedi dans cette lutte sans relâche, 15 ans déjà.

15

Depuis plusieurs années, on note des tueries à répétition dans la partie Est de la RDC, particulièrement dans le territoire de Beni, province du Nord-Kivu.

Des personnes bien identifiées s’active pour mettre en œuvre le plan de balkanisation de la République Démocratique du Congo dénoncé par le politologue Freddy Mulumba Kabway.

Lors de sa tournée dans ce territoire, Fridolin Ambongo a confirmé la présence d’un projet de balkanisation du pays. Et pourtant, depuis 2009, Freddy Mulumba Kabwayi tenait des conférences-debats pour mobiliser le grand monde

Entre-temps, pendant le Conseil des ministres, le vendredi 10 janvier 2020, le chef de l’Etat Félix Tshisekedi a pris l’engagement de se battre jusqu’au bout pour faire échouer ce projet – en tout cas s’il en existe un.

Le cardinal Fridolin Ambongo n’a pas manqué d’inviter le peuple congolais à une mobilisation générale pour aider les FARDC à venir à bout de la pieuvre de l’Est. Même son de cloche dans les rangs des Forces armées de la RDC qui n’ont pas hésité à leur tour à faire le lien entre l’instabilité dans l’Est du pays et la mise en œuvre d’un plan de balkanisation de la RDC.

Depuis la guerre, dite de libération, menée par les troupes de l’AFDL en 1996, l’ombre de la balkanisation plane sur la RDC. L’initiateur du magazine Renaissance Africaine peut cette fois-ci, croire à la volonté du président de la République dans cette lutte qu’il a mené sans allié principal.

« Le plan de balkanisation de la RDC ne relève pas du domaine du virtuel. Il est bien réel. Depuis les années 1990, il y a des gens, dont certains ont réussi à infiltrer les institutions ainsi que les services de défense et de sécurité de la RDC qui y travaillent. Jusque-là, le peuple congolais a mis en déroute ce plan. Il faut dire que les autres n’ont pas désarmé. Ils y croient toujours. L’instabilité de la partie de la RDC procède de la mise en œuvre de ce schéma », a indiqué à notre rédaction un analyste indépendant, spécialisé de la région des Grands Lacs. Félix Tshisekedi craint d’ailleurs que cette insécurité récurrente ne plombe son mandat.
Il en a largement fait mention, le vendredi 10 janvier 2020, en Conseil des ministres qu’il a présidé à la Cité de l’Union africaine.

Pour ceux qui spéculent sur la balkanisation du pays, Félix Tshisekedi n’a pas fait dans la dentelle en faisant observer que « tant qu’il sera à la tête de l’Etat, la balkanisation n’aura pas lieu en République Démocratique du Congo. Le Directeur Général Adjoint de la RTNC Freddy Mulumba en a fait de la Balkanisation une lutte de longue date. Il a financé depuis 2019, des campagnes d’éveil de conscience, malheureusement son cri était considéré comme un dérangement auprès des gouvernants.

Legrandcongo

Partager

Pas de commentaires