Musique : 10 novembre 2008, décès de la voix légendaire du continent africain, Miriam Makeba. Fally Ipupa déplore la mort de l’étoile.

94
Fallu2019

La vedette internationale Fally Ipupa se souvient de celle qu’il appelle la voix légendaire du continent africain, Makeba. Elle est morte un certain 10 novembre 2008.

Miriam Makeba alors, âgée de 76 ans, décède à Caserte (près de Naples, sud de l’Italie) alors qu’elle venait de participer à un concert organisé en l’honneur de l’écrivain Roberto Saviano, menacé de mort par la mafia.

Environ un millier de personnes avaient assisté à ce concert antimafia, sur une commune considérée comme un des fiefs de la mafia napolitaine, la Camorra.

Juste après le concert, elle avait eu un malaise et s’était évanouie.

Elle avait alors été rapidement transportée à la clinique Pineta Grande de Castel Volturno, où elle décéda peu après des suites d’une crise cardiaque.
Voix légendaire du continent africain, Miriam Makeba était aussi l’un des symboles de la lutte anti-apartheid.

Cette dame avait touchée le cœur de plusieurs personnes du monde par sa voix et sa musique. Pour Fally Ipupa, cette chanteuse mérite reconnaissance pour sa participation à la montée de la musique africaine.

Elle est née le 4 mars 1932 à Johannesburg. Elle a commencé à chanter dans les années 1950 avec le groupe “Manhattan Brothers”. C’est en 1956 qu’elle a écrit la chanson qui deviendra son plus grand succès : “Pata, Pata”. Elle a ensuite été contrainte à l’exil pendant de longues années, en raison de son apparition dans un film anti-apartheid “Come back Africa”. Des grandes lignes tirées du blogbabunga.alo

Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires