[Muanda] Atou Matubuana : “le message de paix de Fatshi réconforte les parties en conflits, communautés locales, Perenco et Socir vivent ensemble”.

58

La tension montée à chaque instant et les relations entre les communautés locales et les entreprises se dégradaient du jour le jour, voilà qui justifie la descente sur terrain du gouverneur Atou Matubuana porteur d’un message de paix du Président de la République Démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Aussitôt à Muanda, il s’est impliqué en véritable père de famille pour enterrer la hache de guerre entre les trois parties en conflits notamment, Perenco, Socir et les communautés locales.

À la base de ces conflits persistants, il ressort que les autochtones propriétaires du sites (terre) d’exploitation des gisements pétroliers n’étaient pas d’accord avec la participation sociale en terme de l’enveloppe (budget social) versé annuellement par ces sociétés pétrolières.

Ces deux sociétés donnent l’enveloppe réservée aux autochtones via le comité de concertation pour le développement de Muanda. Un canal trouvé étrange par les propriétaires de terre (site).

Ainsi, le Gouverneur Atou Matubuana accompagné par ses collaborateurs et quelques membres du conseil provincial de sécurité, a décidé d’arriver sur place au nom du Chef de l’État pour des solutions négociées et durables.

Sur place, il a été ovationné par une foule de la population en digne fils “Mfumu ya bwala”.

Après son arrivée, Simon Lumbanzila administrateur ai de Muanda l’a fait un aperçu général de la situation tout en le rassurant de la volonté des parties en conflits à trouver une solution avec son implication.
Selon la même source, Socir et la Perenco font face ces derniers temps à la répression de la contestation des communautés locales, au risque de voir cette situation dégénérée. Et pourtant, ces deux sociétés utilisent une main d’oeuvre locale à la satisfaction jusque là des propriétaires du site.

Une occasion propice pour le chef de l’exécutif provincial de prendre langue avec chaque groupe particulièrement les responsables des sociétés, les chefs des secteurs, la société civile, la jeunesse des groupements et de 335 villages qui composent le territoire de Muanda. Un travail impeccable qui a produit des résultats satisfaisants. Atou a joué au sapeur-pompier pour concilier les trois parties. Dans son adresse, il s’est exprimé dans ces termes “nous entant qu’autorité provinciale, nous sommes venus pour échanger au nom de la paix. Nous allons préparés le rapport que nous allons envoyé auprès du ministre national des hydrocarbures qui est l’autorité de tutelle de ces deux sociétés”.

C’est dans ce contexte, il a annoncé la convocation dans un délai bref d’une table ronde qui aura pour rôle d’évaluer les recommandations formulées à la table ronde de 2010.

C’est avec espoir de voir les parties en conflits vivre ensemble comme par le passer que le gouverneur Atou Matubuana a regagné son bureau à Matadi.

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires