Mois de la femme : les lycéennes de Liziba s’approprient les Objectifs de Développement Durable. “Élodie Ntamuzinda exige l’apport de la jeune fille congolaise”

67

Dans son mot introductif, Nelly Tshela Mutay coach en leadership vertueux a fait savoir que Liziba est une école de fille créer en 2009 avec un effectif de 18 élèves, mais aujourd’hui, cette structure scolaire encadre plus de 400. Après une période difficile, ce lycée a, depuis le 7 septembre 2015 son siège social à Mbudi dans la commune de Mont Ngafula

Elle révèle que cet établissement se Focalise dans la formation des filles car, investir dans une fille, c’est préparer l’avenir de demain mais aussi offrir un bon cadeau à la nation a-t-elle ajouté.

Cette manifestation historique est organisée sous l’initiative de Madame Nicole KUDIANGELA journaliste professionnelle œuvrant à la Radio Onusienne en République Démocratique du Congo.

En effet, cette production s’inscrivait en marge de la célébration de la journée internationale de la Femme et a coïncidé avec les festivités du 18ème anniversaire de Radio Okapi a précisé madame Nicole KUDIANGELA animatrice de l’Émission Grand Public du Magazine Parité et Famille de la Radio Okapi.

Un grand honneur pour les filles du Lycée Liziba qui ont acceuilli cette Émission après le lycée Kabambare et Don Bosco
Il y’a eu 3 communications importantes axées sur les notions liées au genre, parité et les ODD. Une cérémonie riche en débats qui a mobilisé plus de 200 élèves y compris quelques professeurs et parents d’élèves.

Une émission qui rentre dans la vision de la campagne d’éveil de conscience autour des 17 ODD lancée par les femmes leaders de la capitale. Invitée par la radio Okapi, les teams leaders de la société civile ont mobilisé les élèves du Lycée Liziba au tour des différentes thématiques qui poussent les élèves à défendre leurs droits.

Gina Matalatala du cadre des concertations de la société civile de la RDC et Blaise Bulonza acteur au développement dans la partie Est de la République ont démontré aux participantes l’importance de faire des bonnes études pour être compétitive avec les partenaires hommes ” la meritocratie exige ”

Dans nos société, nous avons constaté le déséquilibre homme-femme. Et pourtant Dieu a prévu le genre masculin et féminin pour que les deux se complètent. Le genre, c’est l’équilibre social qui doit commencer par nos familles axées sur 3 pierres, le papa, la maman et les enfants.

Élodie Ntamuzinda actrice de terrain dans la lutte contre la pauvreté et
membre de la Plénière de la CENI
Initiatrice des plusieurs structures émergentes notamment l’Asbl Dignité Humaine, le consortium des réseaux des femmes congolaises et autres pense qu’avant 2030, il y’a des possibilités d’espérer l’avenir avec l’apport des enfants. Nous devons tous, nous impliquer pour atteindre des résultats attendus conformément à l’engagement du gouvernement de la République Démocratique du Congo, décidé à atteindre ses objectifs.

Cette ancienne présidente de la société civile du Sud Kivu a dans sa communication déploré les inégalités sociales constatées dans nos communautés. Elle pense qu’il est temps que la famille cellule de base joue son rôle de premier plan pour permettre l’équilibre homme-femme dans la réalisation des objectifs. Pour comprendre cette vision, Élodie Ntamuzinda veut l’apport des enfants futurs cadres de la République.

Dans la communication interactive avec les élèves, les participants ont constatés qu’aucun Objectif parmi le 17 ODD a touché le seuil de 20% en RDC d’où
le vrai changement de mentalités commence par la famille cellule de base. Voilà qu’elle invite les lycéennes avenir de demain à s’approprier les ODD.

Nous sommes en 2020, d’ici 10 ans, est-ce la RDC peut-elle atteindre ces Objectifs de Développement Durable s’interroge Élodie Ntamuzinda.
Ce n’est pas facile rétorque les lycéennes, mais il y’a des préalables à revoir dans nos familles ou l’on constate le déséquilibre filles-garcons. Il faut se mettre ensemble pour réussir a fait savoir cette femme leaderr.
il faut dire que l’équilibre commence par la famille a-t-elle insisté.

La faim zero, la bonne santé et le bien être, l’éducation de qualité pour tous, l’égalité homme-femme, l’eau propre et l’assainissement du milieu, l’énergie, le travail décent et la croissance économique, l’industrie, l’innovation et les infrastructures, les inégalités réduites, les villes et communautés développées, la consommation et la production responsable, la lutte contre le changement climatique, la vie aquatique, la vie terrestre, la paix et la justice. Avoir des institutions efficaces et stables, il faut la volonté de tous pour y parvenir.

Elle a expliqué le contour transversal de chaque objectif à la satisfaction des Lizibaennes de la capitale.

Objectif 1 : Eliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde,

Objectif 2 : Eliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable,

Objectif 3 : Donner aux individus les moyens de vivre une vie saine et promouvoir le bien-être de tous à tous les âges,

Objectif 4 : Veiller à ce que tous puissent suivre une éducation de qualité dans des conditions d’équité et promouvoir les opportunités d’apprentissage tout au long de la vie,

Objectif 5 : Réaliser l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles,

Objectif 6 : Garantir l’accès de tous à des services d’approvisionnement en eau et d’assainissement et assurer une gestion durable des services en eau,

Objectif 7 : Garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes à un coût abordable,

Objectif 8 : Promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous,

Objectif 9 : Mettre en place une infrastructure résiliente, promouvoir une industrialisation soutenable qui profite à tous et encourager l’innovation,

Objectif 10 : Réduire les inégalités entre les pays et en leur sein,

Objectif 11 : Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, à un coût abordable, et assainir les quartiers de taudis,

Objectif 12 : Instaurer des modes de consommation et de production soutenables,

Objectif 13 : Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions,

Objectif 14 : Conserver et exploiter de manière soutenable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable,

Objectif 15 : Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable, gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, enrayer et inverser le processus de dégradation des terres et mettre fin à l’appauvrissement de la biodiversité,

Objectif 16 : Promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et ouvertes aux fins du développement durable, assurer à tous l’accès à la justice et mettre en place, à tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et ouvertes,

Objectif 17 : Revitaliser leaa partenariat mondial au service du développement soutenable et renforcer les moyens de ce partenariat.

Des prises des photos dans l’amitié ont sanctionné cette rencontre bénéfique.

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires