Mois de la Femme : “Gestion financière”, Plus de 450 femmes formées par le Consortium des Réseaux des Femmes Congolaises.

43
0
Partager

C’est une formation qui concerne les femmes ayant déjà des petites activités génératrices des recettes, telles que les femmes qui vendent des tomates, des unités dans une cabine téléphonique, des malewas “restaurant de fortune”, le charbon, la friperie “tombola obwaka”….etc Aujourd’hui, nous avons pensé aux mamans et jeunes filles ciblées dans nos milieux atravers le 24 communes et les environs de Kinshasa afin de renforcer leurs capacités en éducation financière révèle Me Evelyne Mulemangab’o qui salut l’implication des experts du secteur financier qui ont accepté volontairement en tant que partenaires pour former ces femmes en gestion financière.

Precisons cependant que c’est la thématique Femme Juriste au sein de la plate forme importante en Afrique Centrale et en RDC, le Consortium des réseaux des femmes Congolaise qui a, par ses moyens limités, initié cette formation de trois jours, et cela en faveur de 450 femmes, à raison de 150 femmes par jour. Une formation qui s’inscrit dans le cadre de l’autonomisation de la femme Congolaise qui bénéficie de tout un mois, consacré par les Nations Unies.
C’est une activité qui vise également la promotion des droits de la femme, notamment, les droit à l’information, à la formation et à l’opinion. Nous avons cette fois-ci ciblé plus de 450 femmes qui sont désormais formées en gestion financière dans le cadre de l’autonomisation de la femme Africaine. La formation est axée sur la gestion budgetaire pour les femmes qui se lancent dans des activités génératrices de revenus, elles doivent posséder des notions elementaires sur l’épargne, comment épargner, et comment mener un projet, comment faire une étude du milieu dans son environnement commercial surtout comment gérer son budget, le faire croître et améliorer les conditions de vie de sa famille.

Ces femmes sont appelées à comprendre l’importance d’une bonne gestion financière au sein d’une famille, particulièrement lorsqu’on mène une activité commerciale. Une bonne gestion financière a fait savoir le point focal du projet, Me Evelyne Mulemangab’o
est un signe de réussite pour une famille. C’est en quelque sorte un outil financier qui permet d’évaluer les risques, les bénéfices et les tendances financières. Il est alors utile de déterminer les prévisions de la trésorerie au sein d’une affaire famille pour mieux gérer la bonne marche des activités commerciales et d’adopter une politique financière adaptée.

L’application de la gestion financière se repose sur de nombreuses questions à savoir quand, comment, pourquoi doit-on utiliser l’argent ? Une bonne tenue de la comptabilité est un moyen de réalisé une bonne gestion financière.

Quels sont les risques dans le cas contraire ?
Plusieurs facteurs de risques sont donc à considérer dans la gestion financière. On peut alors citer comme le risque du marché, le risque du taux, le risque de contrepartie, le risque de change, le risque de liquidité etc. Ces risques sont donc systématiquement évalués selon le degré. Dans la gestion financière, il existe toujours des risques qu’il faut prendre en compte généralement. Pour éviter ces risques, la femme doit avoir une bonne stratégie car les risques présentent un danger grave à l’économie de l’entreprise. Le Consortium des Réseaux des Femmes Congolaise prévoit d’autres formations dans quelques villes et villages du pays.

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager l'article/page

Pas de commentaires

Laisser une réponse