*MEETING POPULAIRE UDPS : Bruno TSHIBALA lâche, “À la création du parti, il était élève en uniforme avec son cartable. Voilà qu’il abandonne la lutte interne et s’accroche à l’extérieur*.

1304

La Foire Internationale de Kinshasa (Fikin) est débordée. Elle refuse du monde. Des calicots, pancartes, des T-shirt, des casquettes avec l’effigie du premier ministre Bruno TSHIBALA sont visibles y compris des drapeaux. L’ambiance est au rendez-vous à la satisfaction de Bruno TSHIBALA tout souriant.

C’est devant une marée humaine composée des jeunes, femmes, vieux, combattants et sympathisants que Bruno TSHIBALA NZENZE livre son message axé sur 4 points essentiels : D’abord,
1. la création de la formation politique UDPS qui se transforme du mouvement de libération du pays au parti politique UDPS le 15 février 1982, cela dans la douleur, les sacrifices et la volonté de lutter pour l’instauration de la démocratie,

2. Le processus du dialogue politique en RDC (UA et CENCO) jusqu’a l’investiture du gouvernement d’union nationale,

3. Les priorités du gouvernement TSHIBALA, (les élections, l’économie, le social).

4. La vision du premier ministre qui mène les démarches pour enterrer Tshisekedi avec honneur.

Bruno TSHIBALA joue et gagne avec un message précis pour l’unité et la victoire du parti aux élections prochaines

Après avoir expliqué le combat mené par son complice Étienne Tshisekedi le père de la démocratie, l’autorité morale du parti Bruno TSHIBALA a fait savoir qu’il existe un seul et unique parti UDPS officiellement reconnu par le ministère de l’intérieur. Les autres UDPS qui portent la mention barre, sont des partis fantômes. C’est dans ce cadre qu’il invite les détracteurs de revenir vite à la maison, et d’ailleurs d’ici là, il ira chercher les canards galeux.

S’agissant de la création du parti UDPS, il révèle qu’à la fondation, le jeune qui s’accroche à la présidence aujourd’hui était gamin aux humanités avec son cartable pour apprendre à lire et à écrire. Il n’a pas qualité d’engager le parti pendant que les complices du sphinx sont vivants.
Ce qui est drôle au lieu de poursuivre la lutte en interne comme le feu et inoubliable Étienne Tshisekedi d’heureuse mémoire, lui préfère organisé des voyages à l’ extérieur à la recherche des solutions, et cela contrairement à la vision de son père, qui luttait en interne malgré la pression du pouvoir. Laissons l’enfant jouer, occupons nous du social a-t-il dit devant la foule.

Abordant la question des scrutins, Bruno TSHIBALA demande au peuple de faire confiance à la CENI. Il y aura bel et bien les élections, avec la machine à voter, une innovation congolaise. Ceux qui ne veulent pas de la machine vont s’en prendre d’ici là, car la CENI avance avec le processus électoral.

Par cette occasion, le successeur d’Étienne Tshisekedi a démontré à la face du monde qu’il demeure bien populaire à Kinshasa. L’UDPS va gagner les élections, soyez attentif et rester fidèle à la vision du parti.

Thierry KASONGO
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires

Laisser une réponse